Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Apple pourrait racheter Netflix ou Disney

logo de Boursier Boursier 02/01/2018 Boursier.com

Les titres Netflix et Apple seront surveillés ce mardi à Wall Street...

Les titres Netflix et Apple seront surveillés ce mardi à Wall Street. Les spécialistes de Citi estiment en effet à 40% la probabilité que le groupe californien à la pomme rachète le leader du streaming vidéo, d'après 'Business Insider', qui cite les analystes Jim Suva et Asiya Merchant.

Citi rappelle qu'Apple va être en mesure de rapatrier environ 220 milliards de dollars de cash aux États-Unis, grâce aux mesures fiscales de l'administration Trump. Il suffirait d'un tiers de ce montant à Apple, pour pouvoir s'offrir Netflix. Dans une note du mois de décembre, le broker classait les cibles éventuelles d'Apple en cas de grosse opération de fusion et acquisition. Netflix demeure, d'après la firme, la cible la plus évidente. La seconde cible potentielle, Walt Disney, capitalise 163 Mds$, contre 83 Mds$ pour Netflix. Un rachat de Disney serait donc bien plus compliqué. Citi évalue les chances d'une opération Apple / Disney à 20-30%.

Citi juge globalement que la trésor de guerre d'Apple est disproportionné, à près de 250 milliards de dollars, en hausse d'environ 50 Mds$ par an. Le groupe de Cupertino a pour l'heure évité de rapatrier son cash logé à l'étranger, afin de ne pas subir la forte imposition américaine. Les choses pourraient donc changer compte tenu de la promulgation toute récente de la législation de réforme fiscale. Une taxe de 'rapatriation' exceptionnelle de 10% laisserait encore 220 milliards de dollars à Apple pour faire son 'shopping'.

En dehors de Netflix et Disney, les cibles évoquées par le broker sont Take-Two, Activision et Electronic Arts, dans les jeux vidéos, Tesla dans l'automobile électrique, et enfin Hulu, site Internet US de vidéo à la demande sur abonnement. Les probabilités attribuées à ces différentes opérations potentielles ne dépassent toutefois pas 10%.

Reuters © Reuters Reuters
Publicité
Publicité

Plus d'info : Boursier.com

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon