En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Bombardier au coeur de la dispute commerciale entre les Etats-Unis et le Canada

logo de Boursier Boursier il y a 4 jours Boursier.com

Bombardier vend-il ses avions CSeries à perte sur le marché américain? Le département du Commerce des Etats-Unis a ouvert une enquête pour répondre à cette question après des déclarations de Boeing allant dans ce sens.

La Commission américaine du commerce international (ITC) a déjà ouvert une enquête sur d'autres déclarations de Boeing selon lesquelles Bombardier a vendu l'an dernier 75 CSeries à Delta Air Lines en dessous du prix de revient. "Tout en nous assurant que la cause sera traitée à partir d'un examen approfondi et intègre des faits, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour apporter notre appui aux entreprises et aux travailleurs américains", a déclaré le secrétaire au Commerce Wilbur Ross.

Le groupe canadien a rapidement réagi à ces accusations. "Nous avons été très satisfaits de l'information présentée aujourd'hui par Bombardier et Delta au personnel de l'International Trade Commission. Il s'agit de la première étape d'un long processus visant à démontrer que la pétition de Boeing n'est pas fondée et léserait les sociétés aériennes, les voyageurs et l'innovation dans le secteur aérospatial. Comme plus de la moitié de chaque avion C Series provient de fournisseurs américains, la poursuite de Boeing menace plus de 20.000 emplois aux États-Unis. Notre présentation a informé l'ITC sur nos avions C Series de qualité supérieure, qui ont été conçus pour un marché que Boeing avait abandonné. Nous avons aussi souligné que Boeing n'a pas perdu une seule vente à cause des avions C Series et qu'en fait Boeing n'était pas en concurrence avec les avions C Series pour la commande de Delta. En fait, les dirigeants de Boeing ont reconnu spécifiquement et publiquement que l'entreprise ne fabrique pas d'avions de la taille que voulait Delta".

Le département du Commerce a fait savoir que si l'enquête concluait que les CSeries ont été soit vendus à vil prix sur le marché américain soit injustement subventionnés, il imposerait des droits égaux à la valeur des avantages perçus.

Cette dispute intervient alors qu'une guerre commerciale plus globale semble se dessiner entre les deux voisins depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Le gouvernement canadien, qui a fermement désapprouvé l'ouverture de l'enquête américaine, a ainsi fait savoir qu'il réexaminait les projets d'achat de matériel militaire à Boeing à la suite des allégations faites par ce dernier au sujet de Bombardier. Le Canada avait dit en novembre qu'il comptait acheter 18 Boeing Super Hornet, une mesure provisoire, avant le renouvellement complet de sa flotte de chasseurs.

Reuters © Reuters Reuters
Publicité
Publicité

Plus de Boursier

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon