Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

ETA: «La réconciliation politique ne vaut pas amnistie», estime Macron

Le président français a estimé que «la réconciliation politique ne vaut pas amnistie», après l'arrestation de Josu Ternera, l'un des plus influents chefs de l'organisation séparatiste basque dissoute ETA, interpellé le 16 mai en Haute-Savoie.
image beaconimage beaconimage beacon