Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Sanofi : de retour vers les 100 euros ?

logo de Boursier Boursier 06/10/2017 Boursier.com

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals Inc ont annoncé que la Cour d'appel du circuit fédéral des Etats-Unis avait ordonné un nouveau procès et a annulé...

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals Inc ont annoncé que la Cour d'appel du circuit fédéral des Etats-Unis avait ordonné un nouveau procès et a annulé l'injonction permanente dans le différend concernant les revendications brevetaires d'Amgen relatives à l'anticorps ciblant PCSK9 (protéine convertase subtilisine/kexine de type 9).

Cette décision signifie que Sanofi et Regeneron continueront de commercialiser, vendre et fabriquer le produit injectable Praluent (alirocumab) aux Etats-Unis.

"Sanofi a remporté une manche importante dans le litige juridique qui l'oppose à Amgen sur Praluent. Ceci enlève un risque de baisse de court terme pour l'Investment case" commente Natixis dans une note qui souligne que Sanofi serait aussi selon la presse en bonne voie de céder son activité génériques Europe, une nouvelle étape dans sa stratégie. De quoi rester acheteur et viser un cours de 100 euros sur le dossier. Le titre campe sur les 85 euros ce vendredi...

Le calendrier du nouveau procès n'a pas encore été déterminé. Les entreprises ne prévoient pas qu'une nouvelle procédure commencera en 2017... "Nous sommes satisfaits de la décision du circuit fédéral de demander un nouveau procès qui nous permettra de présenter l'ensemble de nos preuves au jury", a commenté Karen Linehan, Vice-Président Exécutif et General Counsel de Sanofi. "Nous avons toujours considéré que les revendications de brevet avancées par Amgen ne sont pas valides et sommes confiants de pouvoir assurer la mise à disponibilité à long terme de Praluent aux patients".

Premier inhibiteur

Rappelons qye Praluent a été le premier inhibiteur de la PCSK9 dont l'utilisation a été approuvée aux États-Unis. Il est indiqué en complément d'un régime alimentaire et d'un traitement par statines à la dose maximale tolérée chez les adultes présentant une hypercholestérolémie familiale hétérozygote ou une maladie cardiovasculaire artérioscléreuse clinique nécessitant une réduction supplémentaire de leur taux de mauvais cholestérol (cholestérol LDL).

Praluent est le seul inhibiteur de la PCSK9 disponible en deux doses avec deux niveaux d'efficacité (75 mg et 150 mg), ce qui permet aux médecins d'ajuster la posologie en fonction des besoins de leurs patients. Aux Etats-Unis, Praluent est également disponible en dose de 300 mg à prendre une fois par mois (toutes les quatre semaines). L'effet de Praluent sur la morbidité et la mortalité cardiovasculaires n'a pas été évalué.

© Fournis par Boursier
Publicité
Publicité

Plus de Boursier

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon