Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La vérité sur 12 remèdes de grand-mère

logo de PhotosPhotos 22/02/2016

Vrai ou faux ? 

Des années avant que les microbes et les virus ne soient découverts, on attribuait les maladies à n’importe quoi, des cheveux en bataille au mauvais œil. Nous avons fait bien du chemin depuis cette époque, mais quelques remèdes ont survécu à l’épreuve du temps et heureusement, car certains sont utiles ! Mais lesquels ? Nos experts se penchent sur la question.

1. Un bol d’oignon dans une pièce éloigne la grippe
© Fotosearch Value/Getty Images
Faux !

Au XVIe siècle, bien avant la découverte des microbes, on croyait que les oignons pouvaient absorber « l’air toxique » associé à certaines maladies comme la peste bubonique pour éviter les contagions. La vérité, c’est que la seule manière de diminuer les symptômes du rhume et de la grippe avec un oignon est de l’ajouter à de la soupe au poulet. « Les boissons chaudes et la soupe ont des effets bénéfiques parce qu’ils libèrent les voies nasales », dit le naturopathe Michael T. Murray. « Plusieurs études ont révélé les bénéfices de la soupe au poulet ; la dernière s’est même intéressé à une protéine spécifique, la carnosine, contenue dans cette soupe et qui protège le système immunitaire. » 

2. Le bicarbonate de soude soulage les infections urinaires
© Westend61/Alamy
Vrai !

L’inconfort lié aux infections urinaires peut vraiment vous empoisonner la vie si vous n’avez pas accès à un médecin immédiatement. Un mélange à base de bicarbonate de soude peut aider à diminuer la douleur en attendant. « Le bicarbonate de soude aide à accroître l’alcalinité de la vessie, ce qui réduit la capacité de la bactérie à se reproduire », dit le médecin naturopathe Laurie Steelsmith. Attention toutefois : comme cela ne tue pas complètement la bactérie qui cause l’infection, vous devez quand même voir un docteur.

Dissolvez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans une tasse d’eau et buvez-la d’un seul coup. Vous pouvez recommencer 10 heures plus tard si la douleur est toujours insupportable (l’usage répété peut diminuer les niveaux de potassium, aussi le traitement est contre-indiqué pour les personnes âgées). Selon Steelsmith, un bain tiède peut aussi aider à diminuer les symptômes. 

3. Le miel aide à cicatriser les plaies
© Vladimir Shulevsky/Getty Images
Vrai !

L’idée fait sourire, mais plusieurs études confirment que le miel accélère la cicatrisation en raison de ses propriétés antibactériennes. Selon Adam Friedman, le directeur de la recherche en dermatologie à l’Albert Einstein College of Medicine à New York, le miel agit comme inhibiteur sur plus de 60 types de bactéries. Idéalement, Friedman recommande l’utilisation de produits à base de miel de manuka de Nouvelle-Zélande (Leptospermum scoparium) ou d’Australie, aussi connu sous le nom de Medihoney. Appliquez généreusement et couvrez de gaze ; changez le pansement une ou deux fois par jour.

4. Des glaçons sous les aisselles aident à diminuer la fièvre
© Herve de Gueltzl/Photononstop |Getty Images
Vrai !

Comme la plupart des virus et des bactéries se développent à la température normale de notre corps, soit 37 degrés, la fièvre joue un rôle important pour combattre l’infection. Il n’est donc généralement pas nécessaire de faire descendre une fièvre. Il existe toutefois quelques exceptions, d'après l’interniste Dennis Jordanides : « Dans le cas d’un jeune enfant ou d’un adulte ayant plus de 39,4 degrés de fièvre, des glaçons ou des sachets réfrigérants sous les bras peuvent être indiqués. Les aisselles sont très irriguées près de la surface de la peau, le froid diminue donc rapidement la température du sang qui y circule et la température corporelle baisse. Si votre médecin approuve cette méthode, mettez un sachet réfrigérant dans un sac plastique et enveloppez-le avec une serviette avant de le placer sous le bras pour 20 minutes maximum. »

5. Une pièce sur une piqûre d’abeille aide à diminuer la douleur et l’enflure
© William Andrew/Getty Images
Faux !

Gardez vos sous ! Aucune recherche crédible n’a réussi à démontrer qu’une pièce sur une piqûre d’abeille diminue la douleur ou l’enflure. Misez plutôt sur l’aloès qui pousse sur le rebord de votre fenêtre. En effet, une étude publiée en juin 2012 dans l’Australas Medical Journal a démontré que le gel d’aloe vera possède des propriétés antibactériennes. « Quand elles piquent, les abeilles injectent une toxine qui crée une réaction inflammatoire, » explique Jordanides.. L’aloès, que l’on trouve sous forme de gel en pharmacie et dans les magasins bio, aide à apaiser l’inflammation. Appliquez l’aloès et laissez poser jusqu’à absorption complète. Répétez la manœuvre jusqu’à quatre fois par jour.

6. La réglisse aide à guérir les maux de gorge
© Martina Schindler/the food passionates/Corbis
Vrai !

La réglisse aide à guérir les maux de gorge, mais ne courez pas tout de suite en acheter au supermarché. « La réglisse que l’on vend sous forme de bonbon est produite avec de l’huile d’anis, pas de la vraie réglisse », dit Jacob Teitelbaum, spécialiste de médecine interne. « La glycyrrhiza, l’ingrédient actif dans la racine de réglisse peut effectivement calmer les gorges endolories, de même que les troubles digestifs. La réglisse aide à diminuer le taux de cortisol, une hormone de stress que l’on associe aux maux de gorge. » Mettez la main sur de la tisane à la réglisse et buvez-en une tasse deux fois par jour. Évitez-la si vous avez de la tension et n'en prenez pas après 18 h car elle peut causer de l’insomnie.

7. Le scotch est efficace contre les verrues
© Ted Foxx/Alamy
Vrai !

N’importe quel bricoleur vous le dira : le ruban adhésif sert à plein de choses. Si l’idée de s’en servir pour se débarrasser des verrues peut paraître farfelue, des études démontrent pourtant que cela fonctionne vraiment. « Le scotch (solide) est un traitement très efficace, indolore et économique pour les verrues », dit Friedman. La verrue, qui est causée par le papillomavirus humain, se loge dans les couches supérieures de la peau et échappe ainsi au système immunitaire. Le ruban semble fonctionner en irritant la peau, ce qui encourage le système immunitaire à attaquer le virus qui cause les verrues. Coupez le ruban de manière à ce qu’il recouvre toute la zone affectée et un peu plus. Après 6 jours, retirez le ruban, faites tremper la verrue et retirez la avec une lime d’émeri ou une pierre ponce et laissez la zone à l’air libre pour la nuit. Le lendemain, utilisez un nouveau morceau de ruban et répétez l’opération jusqu’à ce que la verrue disparaisse, ou pendant deux mois maximum.

8. Le dentifrice calme les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes
© Ashley Cooper/Alamy
Vrai !

Le produit qui garde votre sourire éclatant peut aussi vous aider à apaiser les piqûres d’insectes – bien que tous les dentifrices ne fonctionnent pas tous aussi bien. La plupart des piqûres peuvent être traitées avec une compresse après avoir été nettoyées avec du savon et de l’eau pour minimiser les infections. Les dentifrices contenant de l’huile de menthe peuvent être pratiques pour ceux qui ne sont pas allergiques à cet ingrédient. Ainsi. son effet rafraîchissant peut calmer les démangeaisons. Les dentifrices contenant du propylèneglycol et du laurylsulfate de sodium peuvent toutefois entraîner des réactions allergiques et devraient être évités. Appliquez une petite quantité sur la région affectée deux fois par jour au plus.

9. Mâcher des graines de fenouil ou de cumin stimule la digestion
© David Burton/Getty Images
Vrai !

La prochaine fois que vous serez victime d’une indigestion, tournez-vous vers l’étagère à épices plutôt que vers un médicament en vente libre. Mâcher du fenouil ou du cumin aide à mieux digérer et contribue à réduire les gaz et les ballonnements, qui peuvent être dus à leur forte teneur en minéraux – notamment en magnésium. Si vous avez de fréquents problèmes de digestion, consultez votre médecin afin d’identifier leur source. Sinon, essayez de mâchouiller des graines de fenouil après ou entre les repas (jusqu’à une cuillère à café par jour) ou de les faire infuser dix minutes dans l’eau tiède pour en faire une tisane. 

10. Saupoudrer de la farine sur une brûlure mineure favorise sa guérison
© Carlos Davila/Alamy
Faux !

Il est vrai que les petites brûlures peuvent être très douloureuses, mais aucune recherche ne prouve que la farine aide à les guérir. Il existe toutefois plusieurs remèdes maison pour les brûlures. Du vinaigre de cidre dilué avec une part égale de d’eau est souvent recommandé, mais le mélange doit être utilisé avec précaution. « Le vinaigre contient de l’acide acétique, un antimicrobien, et des acides alpha-hydroxy qui sont connus pour éliminer les cellules mortes. Le miel fonctionne aussi bien, ainsi qu’un sachet de thé, du lait ou de l'avoine. Appliquez le sachet de thé refroidi ou une compresse de lait sur la brûlure pendant environ 15 minutes et répétez toutes les heures pour diminuer la douleur.

11. Un sachet de thé soulage les boutons de fièvre
© Westend61/Alamy
Vrai !

Les vilains boutons de fièvre qui se forment sur les lèvres sont causés par le virus de l’herpès et peuvent être incroyablement douloureux. Bonne nouvelle : les sachets de thé peuvent diminuer la douleur qu’ils causent. Les flavonoïdes contenus dans le thé ainsi que la caféine ralentissent la progression du virus de l’herpès. C’est particulièrement vrai pour le thé vert, qui contient aussi des antioxydants appelés catéchines, réputés pour soulager la douleur et freiner l’activité de l’herpès. Dès les premiers signes de bouton de fièvre, appliquez un sachet de thé refroidi sur la lésion toutes les heures. La glace peut aussi soulager la douleur et réduire l’inflammation. Même chose pour une boule de coton trempée dans le lait, à appliquer 10 à 15 minutes par jour.

12. Le chocolat apaise la toux
© Amiel/photocuisine/Corbis
Vrai !

Quand vous avez de la toux, non seulement le chocolat aide à faire passer la pilule (littéralement), mais c'est aussi un bon remède. Le chocolat contient de la théobromine, qui agit très efficacement sur la toux en apaisant le nerf pneumogastrique, un élément important dans la toux chronique. Comme la théobromine vient des fèves de cacao, elle est présente dans tous les produits du chocolat, mais le chocolat noir, le chocolat non sucré pour cuisiner et la poudre de cacao en contiennent davantage que le chocolat au lait. Le parfait dosage n’a pas encore été établi, mais on parle de 57 grammes de chocolat noir pour les adultes et de 28 grammes pour les enfants.



Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon