Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Route des vacances : les plats à éviter à la station-service

logo de Medisite Medisite 08/08/2020 Medisite
Route des vacances : les plats à éviter à la station-service © Adobe Stock Route des vacances : les plats à éviter à la station-service

Sur les aires d'autoroute, vous ne loupez pour rien au monde votre combo sandwich/chips/coca-cola. Pourtant, bon nombre de repas pris sur le pouce sur la route des vacances sont à éviter. La liste des pires plats.

Les départs en vacances riment généralement avec les repas pris sur le pouce sur les aires d'autoroutes. Or, ceux-ci cumulent les défauts en étant bien souvent trop gras, trop salés ou trop sucrés. Pour vous aider à faire les bons choix, voici la liste des collations à éviter.

Aire d'autoroute : que boire ?

Avant de vous lister dans notre diaporama les plats à bannir, faisons un petit point sur les boissons.

Il est rare, une fois sur la route, de se contenter d'une bouteille de Badoit pour se tenir éveillé durant les 500 km restant.

On a plutôt tendance à abuser des boissons sucrées ou "énergisantes" (Red Bull, Rock Star, Guru, Monster)... qui sont tout sauf bonnes pour la santé.

Selon diverses études, elles affecteraient l'humeur, la fonction cardiaque, la capacité de concentration et la qualité du sommeil.

Par ailleurs, ces boissons contiennent une très grande quantité de sucre. Au total, on retrouve 7 à 9 cuillères à café de sucre par canette de 250 ml, soit 110 à 140 calories.

Elles comportent également des ingrédients plutôt étonnants, comme de la taurine (accusée d'entraîner de l'hyperactivité et des anomalies du comportement, ndlr) du glucoronolactone (une substance toxique pour les reins, ndlr), des doses de vitamines supérieures à l'apport quotidien recommandé (dans certaines boissons énergisantes, on dépasse même l'apport maximal tolérable pour la journée, ndlr).

En bref, ces boissons sont fortement déconseillées car elles déshydratent, apportent du sucre, entraînent de potentiels effets secondaires et fatiguent plus qu'autre chose l'organisme.

Aussi, préférez l'eau nature durant vos trajets. Hydratez-vous fréquemment, avant que la soif ne se fasse ressentir.

Les collations à prendre en route

Outre la pause casse-croûte du midi, il est possible de consommer une petite collation à l'heure du goûter. Mais pas n'importe laquelle !

Bannissez les gâteaux très sucrés et gras du commerce (type barres chocolatées), même s'ils sont tentants.

Les collations faites maison sont évidemment bien meilleures pour votre santé. Vous pouvez ainsi opter pour :

une tranche de pain complet + 30 g de fromage + 1 fruit frais ; du granola maison (mis dans un tuwpperware) + du fromage blanc ; une tranche de gâteau au yaourt et aux fruits (sans sucre) ; une poignée de fruits secs ;

Vous pouvez également miser sur un simple fruit, comme une banane, riche en potassium et qui vous redonnera un petit coup de pouce en fin de journée. Une pomme peut également faire l'affaire : elle vous réhydratera et vous apportera une sensation de satiété grâce à sa teneur en fibres.

Le sandwich triangle poulet rôti-mayonnaise

2 milliards : c'est le nombre de sandwichs consommés en France en une année.

Autant vous dire que le sandwich fait partie intégrante de l'alimentation des Français... surtout à la pause déjeuner. À ce moment clé, il est consommé par près de 70 % d'entre eux.

Pourtant, consommer le traditionnel triangle poulet rôti-mayo à la station-service n'est pas vraiment une bonne idée.

En effet, pour qu'il se conserve plus longtemps, les industriels y ajoutent des graisses de mauvaise qualité, du sucre et des conservateurs.

De plus, même s'il semble bien pratique, le pain industriel des sandwichs triangles ne contient pas de fibres, possède un indice glycémique élevé et sa consistance molle ne favorise pas la mastication et donc la satiété.

Si vous n'avez vraiment pas le choix, veillez à ce que sandwich contienne, au minimum, des protéines et des légumes - et qu'il n'ait pas trop de sauce.

Dans l'idéal, le pain doit aussi être complet, pour bénéficier de son apport en fibres.

La salade César à emporter

© Medisite

Salade, poulet, parmesan, œuf, huile d'olive... Sur le papier, cette salade César a l'air plutôt pas mal.

Sauf que les salades industrielles contiennent moult ingrédients mauvais pour la santé, comme des conservateurs, du sucre, des épaississants, des arômes chimiques, du sel en quantité...

Selon Alexandra Murcier, interviewée dans un précédent article "cette salade est à la fois trop calorique, trop riche en acides gras saturés et trop riche en sel".

Le poulet pané est tout particulièrement déconseillé : la friture présente tout autour des morceaux fait grimper en flèche le nombre de calories, tout comme la sauce César, très grasse et très salée, en raison de l'huile et des anchois mixés.

Pour la diététicienne, c’est la pire des salades : "Elle explose le compteur calorique à cause de la présence de croutons et de la sauce faîte à base de mayonnaise et de parmesan. C’est tout sauf une salade light."

Les barquettes de taboulé ou de carottes râpées

© Medisite

Lors d'un pique-nique, le taboulé fait bonne figure : il contient des tomates, de la menthe, du persil, de la semoule... Donc rien de très dramatique, du moins, en apparence.

Sauf qu'en réalité, les barquettes de ce plat oriental proposées dans les rayons des stations rajoutent de l'huile en quantité dans leurs recettes. Pour vous en assurer, il suffit de lire les étiquettes.

Certains taboulés voient ainsi le compteur calorique grimper jusqu’à 700 kcal alors que l’addition des trois ingrédients (menthe, persil, boulghour) ne dépassent pas en principe 300 kcal.

Certaines marques vont même jusqu'à rajouter du poulet, du maïs (industriel, donc sucré), et même parfois des olives - ce qui ajoute encore des calories sur la balance.

Sans surprise, le meilleur taboulé reste donc celui que vous faites vous-même.

Et du côté des carottes ?

Oui, les carottes râpées maison sont bonnes pour la santé. Sauf que celles industrielles sont assaisonnées avec du sucre. Beaucoup de sucre ! Pour vous en rendre compte, regardez directement dans le tableau des valeurs nutritionnelles à la ligne "glucides, dont sucres". En moyenne, vous y trouverez 4 g de sucres pour 100 g.

Notez qu'il est rare de consommer juste 100 g de carottes : ce n'est pas assez pour être rassasié. Habituellement, la barquette entière de 300 g est consommée : on peut donc multiplier la teneur en sucre par 3 (soit 12 g).

Mais ce n'est pas tout... Ces crudités sont également arrosées également d'huiles mauvaises pour la santé (palme, copra).

En bref : mieux vaut donc les éviter !

L'entrecôte-frites de la cafétéria

© Medisite

L'entrecôte-frites est un classique des cafétérias en bord de route. Avec sa sauce poivre ou béarnaise, c'est un délice.

Pourtant, s'il y a bien un plat à éviter, c'est celui-ci. L'entrecôte est très riche en acides gras saturés, que l'on appelle aussi "mauvaises graisses", et qui bouchent les artères.

Ce plat bien trop copieux met aussi à mal votre système de digestion, qui lutte pour éliminer le repas. Résultat : des problèmes de somnolence peuvent survenir.

À la cafétéria, pensez à remplacer votre entrecôte par des viandes blanches ou maigres comme le poulet, la dinde, le veau ou le jambon.

À la place des frites, optez pour des accompagnements plus légers tels que du riz, des tomates à la provencale ou encore des haricots verts.

La pasta box à réchauffer

© Medisite

Dans les rayons, on en trouve à tous les goûts : carbonara, bolognaise, napolitaine... Et c'est bien normal : les "pasta box" sont à la fois pratiques, faciles à déguster et se réchauffent en 2 minutes chrono au micro-ondes.

Mais elles ne sont pas pour autant vos meilleures alliées.

Par exemple, les pâtes à la carbonara (type Sodeb'O ou Fleury Michon) sont très caloriques. Comptez 480 calories pour les premières et 567 calories pour les secondes.

Notre conseil : consommez les pasta box de manière occasionnelle et terminez votre repas par un fruit pour ne pas faire exploser le compteur.

Le magnum en guise de dessert

© Medisite

Mauvaise nouvelle pour tous les fans de glace. Les Magnum font partie des plus caloriques. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit là d’une crème glacée, autrement dit d'un mélange de matières grasses et de sucre.

La bonne option ? un "mini" Magnum, noir ou blanc, qui contient "seulement" 180 kcal.

Aux alentours de 280 calories, on retrouve le Magnum amandes, pink raspberry.

Le record du Magnum le plus riche est le double caramel avec un total de 340 calories. La version au Baileys est elle aussi très riche.

Dans tous les cas, mieux vaut privilégier un sorbet aux fruits sans sucres ajoutés !


Vidéo: Envie de protéines? Mettez des sauterelles dans votre assiette (AFP)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon