Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Noël : quel pain pour quel plat ?

logo de ELLE ELLE 02/12/2019 Marjolaine Daguerre,Pascal Martinez-Maxima

A Noël, on cantonne souvent le pain à un rôle de figurant. Pourtant, décliné en dizaines de variétés par des boulangers passionnés, il pourrait bien apporter ce petit plus au repas de fête, pour peu qu’on lui accorde l’importance qu’il mérite.

Noël : Quel pain pour quel plat ? © Merinka / iStock Noël : Quel pain pour quel plat ?

A notre époque, toutes sortes de pains s'offrent à nous pour accompagner les plats que nous servirons à nos invités lors de nos réveillons et repas de fête. A l'image des chefs pâtissiers qui font preuve d'une incroyable créativité en matière de bûches de Noël, les maîtres boulangers nous offrent des produits cultes, tous délicieux, voire parfois surprenants. Que rêver de mieux pour accompagner foie gras, caviar, huîtres, saumon, dinde, chapon, bûche… que ces pains spécialement élaborés en vue de repas d'exception ? Les  meilleures boulangeries parisiennes font aussi la part belle aux pains venus d'ailleurs ou régionaux, comme le birewecke originaire d'Alsace. D'autres sont inspirées par l'élaboration de  recettes de pain toujours plus inventives à partir de farine de maïs ou d’épeautre pour des produits parfois ornés de toppings aux amandes, d’écorces d’orange ou de citron confit. Pas de panique, pour éviter les fausses notes, on a demandé à Mickaël Reydellet, créateur des boulangeries La Parisienne (Meilleure baguette de Paris 2016) ses meilleurs accords de « mets-pain ».

Les meilleurs accords mets-pain

Avec les produits iodés comme l’huître, le saumon, ou les gambas, on privilégie les préparations au seigle. Comme le pain de seigle feuilleté (pâte à pain au seigle, enrichie de beurre, et tourée comme une pâte feuilletée), avec un côté beurré, bien présent, qui « casse » la puissance du seigle. Mais attention toutefois aux produits très typés en seigle et forts en goût qui peuvent masquer le goût de l’aliment qu’ils accompagnent.

Avec le foie gras, les Saint-Jacques ou le chapon, on choisit un pain à la saveur douce et neutre comme une baguette tradition, qui accompagne l’aliment, sans lui faire d’ombre. Et pour apporter de la texture à l’ensemble, les créations couvertes de pavot ou de sésame sont parfaites.

Avec les fromages forts de type roquefort ou maroilles, on s’arrête plutôt sur un pain aux fruits secs, aux raisins ou aux figues, dont la note sucrée va tempérer la force du fromage.

Avec les fromages à pâte dure comme le comté ou le beaufort, on opte pour un pain aux céréales, gourmand et parfumé. Et si on trouve des créations enrichies de noisettes et de pistaches, on fonce !

Que faire des restes de pain ?

Quelques idées pour utiliser du pain qui a déjà quelques jours.

Avec du pain de seigle très typé. On le coupe en croûtons qu’on poêle quelques instants et qu’on sert avec une soupe à l’oignon.

Avec un petit pain individuel ou pain serviette. On le coupe en deux dans l’épaisseur, on le toaste puis on le sert avec un œuf poché et de la sauce hollandaise pour un œuf Benedict à tomber.

Avec de la baguette tradition. On la coupe en tranches, on toaste, et on sert avec des rillettes de la mer.

Avec une miche de pain non entamée. On y découpe un chapeau, on retire la mie, et on garnit généreusement l’intérieur avec de la crème, des œufs, du fromage râpé, des oignons caramélisés et des saucisses pour des dog boats renversants.

Plus d’infos sur www.boulangerielaparisienne.com

Publicité
Publicité

Plus d'info : Elle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon