Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Citronnier, oranger, kumquat, soigner les agrumes en hiver ?

logo de ELLE ELLE 03/12/2021 Stéphanie Chaillot

Petits arbres fruitiers au charme fou, adoptez un citronnier, un oranger ou un arbre à kumquats afin d’apporter une touche d’exotisme à votre jardin, votre terrasse ou votre balcon. Attention aux conditions climatiques et prenez quelques précautions pour les choyer tout l’hiver et garantir de belles récoltes de fruits.

Petit plaisir exotique en cultivant des agrumes en pot © Jean Hoffmann, iStock Petit plaisir exotique en cultivant des agrumes en pot

Cultiver un agrume reste un rêve pour beaucoup d’entre vous ! Petits plaisirs vitaminés ou acidulés de l’hiver, faites les bons gestes pour aider un citronnier, un oranger ou un kumquat à bien passer l’hiver. Agrumes protégés dans le sud de la France, hivernés dans une serre ou une véranda partout ailleurs, ELLE.fr vous confie quelques précieux conseils pour cultiver tout l’hiver un air de Méditerranée chez soi.

Citronnier, une touche de peps en hiver

iStock-480225455-ChiccoDodiFC-768 © Fournis par ELLE iStock-480225455-ChiccoDodiFC-768

Magnifique citronnier en pot. © ChiccoDodiFC, iStock

Comme de nombreux agrumes, le citronnier (Citrus limon) est frileux. Dans certaines régions du sud de la France, vous pourrez le laisser dehors tout l’hiver en le protégeant. Partout ailleurs, hivernez-le dans une pièce lumineuse, hors gel ou peu chauffée (entre 8 et 10 °C) et éloigné d’une source de chaleur. Vous le ressortirez au printemps sur le rebord d’une fenêtre, sur votre balcon ou votre terrasse dès les premiers beaux jours de printemps, une fois les dernières gelées de saison passées.

 C’est un arbuste très décoratif : il développe un beau feuillage vert brillant toute l’année, se pare de petites fleurs blanches agréablement parfumées du mois de mars à juillet et produit des fruits acides, tout l’hiver.

 Préférez le placer dans une pièce hors gel et non chauffée, lui réserver une ambiance cocooning pour passer un hiver douillet. Il n’appréciera pas d’être dans votre séjour ou votre cuisine car l’air y est trop sec et chauffé. Si vous habitez dans une région aux hivers doux, entourez-le seulement avec un voile d’hivernage, tout en protégeant le pot avec du carton. Cette protection va le protéger des intempéries et le citronnier résistera ainsi à des températures jusque -5 °C. Les douces journées d’hiver, soulevez le voile pour aérer le citronnier.

 Le citronnier apprécie particulièrement la fraîcheur nocturne (entre 16 et 18 °C) donc prévoyez de le déplacer si votre intérieur est chauffé.

 Observez le feuillage pour vérifier la présence ou non d’indésirables. Si besoin, un chiffon avec de l’eau et du savon noir viendra à bout des cochenilles et araignées rouges. Pour les arrosages, apportez de l’eau non calcaire tous les 15 jours en prenant soin de ne pas laisser d’eau dans la soucoupe. Si vous observez un feuillage ramolli, c’est le signe d’un manque d’eau. Pendant cette période hivernale dans une pièce fraîche, il va produire les magnifiques citrons.

 Au printemps prochain, vous pourrez opérer une petite taille d’entretien et reprendre les apports d’engrais, tous les mois jusqu’à l’arrivée de l’hiver. Ces petits soins garantiront la bonne santé du citronnier et favoriseront la production de citrons.

 Un citronnier dorloté toute l’année va vous offrir de beaux citrons à la chair bien juteuse à souhait et acidulée.

Oranger, de l’exotisme à portée de main


Galerie: 8 idées de cadeaux de Noël à faire soi-même à la maison (Femme Actuelle)

iStock-595122944-TimArbaev-768 © Fournis par ELLE iStock-595122944-TimArbaev-768

Le plaisir de cultiver un oranger en pot. © TimArbaev, iStock

Qui n’a pas rêvé d’avoir un petit oranger (Citrus sinensis) chez soi ? Cet arbuste va vous séduire avec son feuillage dense vert luisant et persistant, son abondante floraison printanière dont les fleurs blanches dégagent un parfum subtil et surtout, sa production d’oranges qui se récoltent entre le mois de novembre et mars. Tout comme le citronnier, l’oranger ne supporte pas les températures en dessous de -5 °C. Dans le pourtour méditerranéen, laissez-le dehors tout l’hiver en prenant soin de les protéger avec une housse d’hivernage et un paillage autour du pied, pour les sujets en pleine terre ou du pot. Dès que les températures se radoucissent, soulevez le voile pour aérer l’arbuste. Partout ailleurs, rentrez les pots d’oranger dans un local frais (entre 8 et 10 °C) et lumineux comme une serre ou une véranda. Evitez votre intérieur trop chauffé avec un air trop sec, conditions défavorables à la culture de l’oranger.

 Nettoyez le feuillage pour ôter d’éventuels insectes puis, une fois à l’abri, arrosez modérément avec une eau de pluie (non calcaire) en laissant sécher la terre entre 2 arrosages. Un simple linge humide ou bien un mélange d’eau et de savon noir liquide va vous permettre de retirer d’éventuels indésirables comme les pucerons ou bien la fumagine (miellat noir collant). Toute cette période hivernale va être profitable à l’oranger afin de produire de beaux fruits, bien juteux, en quantité.

 Dès le printemps venu, vous pourrez acclimater de nouveau votre oranger pour en profiter tout l’été. Il apportera une touche d’exotisme sur votre balcon ou votre terrasse. Vous pourrez reprendre des arrosages réguliers, des apports d’engrais spécial agrumes et le tailler, pour garantir toutes les chances de culture.

 Prenez bien soin de votre oranger et profitez des oranges juteuses, pour faire une cure de vitamines C tout l’hiver.  

Kumquat, l’agrume bonbon de l’hiver

iStock-1307291694-Liudmila Chernetska-1098 © Fournis par ELLE iStock-1307291694-Liudmila Chernetska-1098

Des petits kumquats à portée de main. © Liudmila Chernetska, iStock

Adoptez un agrume tendance, qui va changer du citronnier et de l’oranger, le kumquat (Fortunella japonica). Petit arbuste qui fait partie de la famille des agrumes, il est très décoratif avec son feuillage persistant qui reste vert toute l’année. Des bouquets de petites fleurs blanches parfumées ponctuent les branches au printemps et dès le mois de novembre, jusqu’à janvier, il produit une quantité de kumquat dont on mange la chair, mais aussi la peau !

 Comme pour le citronnier et l’oranger, le kumquat peut passer l’hiver dehors dans les régions à la météo clémente. Un simple voile d’hivernage et un paillage au pied peuvent suffire à le protéger de températures en dessous de -10°C. Attention car s’il est couvert de fruits, il supportera jusqu’à -5 °C, sur une courte période. Partout ailleurs, prenez soin de le déplacer dans une pièce lumineuse et surtout hors gel (entre 8 et 10 °C) et non chauffée. Si vous avez un garage, une serre ou une véranda, c’est parfait. Il ne supportera pas l’atmosphère chauffée et sèche de vote intérieur. Tout l’hiver, changez la fréquence des apports d’eau et arrosez seulement dès que la terre en surface est sèche. La fertilisation et la taille reprendront le printemps venu.

Laissez-vous tenter par cet agrume, un mélange d’acidité, de sucré et d’amertume à la fois.

Agrumes séchés décoratifs pour Noël, le coup de cœur de ELLE.fr

iStock-1280738544-Regina Potashkina-768 © Fournis par ELLE iStock-1280738544-Regina Potashkina-768

Plaisir d'offrir une déco faite maison à partir d'agrumes. © Regina Potashkina, iStock

A Noël, vous pouvez utiliser des oranges ou des citrons pour fabriquer vous-même des décorations végétales vitaminées. Une fois découpés en fines tranches, faites-les sécher dans une pièce aérée. Adoptez le DIY avec les enfants en réalisant des guirlandes d’agrumes aux senteurs méditerranéennes, mélangés avec des bâtons de cannelles ou de l’anis étoilé, des branches de sapin ou des pommes de pin et des feuilles de laurier-sauce. Seules, les rondelles remplacent le nœud sur les emballages cadeaux. Après les fêtes, recyclez ces éléments naturels afin de réaliser un pot-pourri.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Elle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon