Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Trente robes blanches soldées qui pourraient bien faire office de robes de mariée

Logo de Madame Figaro Par Le Figaro Par Madame Figaro | Diapositive 1 sur 30: Robe Shep avec décolleté en V, Jenny Yoo, 300 $ au lieu de 475 $. Disponible sur bhldn.com.

Elles sont soldées et pourraient devenir notre robe de mariée - Jenny Yoo

Robe Shep avec décolleté en V, Jenny Yoo, 300 $ au lieu de 475 $. Disponible sur bhldn.com.

Quand on ne craint pas de s'en remettre à une modèle prêt-à-porter, qu'on est sûre de sa taille et qu'on préfère économiser pour favoriser un autre pôle de son budget mariage, acheter sa robe de mariée en soldes est un bon plan. On a repéré une trentaine de modèles soldés, pour la mairie ou pour la cérémonie.

Kate Middleton, Grace Kelly, Charlene de Monaco... Les robes de mariée de la royauté ont tendance à nous faire oublier que l'on peut aussi se marier dans des tenues plus simples, mais non moins émouvantes. À l'instar d'une Audrey Hepburn et sa robe courte Givenchy, manches longues et col cheminée, lors de ses secondes noces avec le psychiatre italien Andrea Dotti, en janvier 1969.

Des robes similaires, on en trouve de nombreuses en soldes depuis mercredi. Architecturées, vaporeuses, minimalistes, en dentelle, crochet, ou en soie. Immaculées, ivoire, crème, ou pastel vieilli. Elles sont signées de marques de prêt-à-porter premium ou de maisons spécialisées dans les tenues de mariage. Massimo Dutti propose une robe en A avec un discret col montant et un dos légèrement dénudé. Monsoon une robe de sirène en viscose au col bénitier tout en délicatesse. Zimmermann une robe aérienne, en dentelle et plumetis. On pourrait la revêtir un soir d'été après une journée passée à bronzer, mais on l'imagine aussi très bien accompagnée d'escarpins colorés, charmer l'assemblée venue célébrer notre union.

Le choix du prêt-à-porter

Les conventions sont tombées. On peut aujourd'hui porter ce que l'on veut à son mariage, à la mairie et à l'église (à condition, cela va de soi, d'éviter la naked dress de Kendall Jenner). Y compris des tenues issues de collections prêt-à-porter. Acquises en soldes. Le bon plan est idéal pour celles qui ne comptaient pas destiner à leur habit une part importante du budget, ou celles qui ne comptaient pas rivaliser avec Chiara Ferragni niveau grandiose et froufrous.

Cela dit, acheter sa robe de mariée remisée implique plusieurs choses : être certaine qu'une taille standard nous conviendra. Tirer un trait sur le sur-mesure. Accepter les éventuelles traces de fond de teint ou autre laissées par la cliente d'avant. Admettre que les invitées auront potentiellement déjà vu la robe lors d'une de leurs sessions shopping. Qu'elles auront peut-être elles-mêmes craqué pour ce modèle, prévoyant de le porter au prochain baptême de leur neveu. Ces possibilités ne vous font pas peur ? Vous avez envie d'une robe que vous pourrez aisément reporter ? Foncez !

© BHLDN / Photo presse

Plus de Madame Figaro

image beaconimage beaconimage beacon