Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pour perdre du poids et être en meilleure santé, mastiquez !

logo de Version Femina Version Femina 04/07/2020 Rica Etienne et Lise Bouilly

Mastiquez bien vos aliments et savourez. Vous serez surpris du résultat sur la balance… et sur votre santé !

Manger salade © iStock Manger salade

1. On mange moins

Quand on mâche bien, on avale plus lentement et toutes les informa­tions gustatives, sensorielles et nutritionnelles sont mieux perçues dans les hautes sphères cérébrales. Résultat : le cerveau reçoit mieux le signal « j'ai ma dose d'énergie ». Et il délivre un message de satiété au bout de vingt minutes. « Ce message n'est rien d'autre qu'un réglage de l'apport alimentaire aux besoins réels de l'organisme, explique le nutritionniste Arnaud Cocaul*. Quand on « gobe » sa nourriture, au contraire, le cerveau est contourné au profit de l'estomac. Tant que celui­ci n'est pas rempli, il en redemande. »

2. On protège ses dents

La mastication augmente la production de salive. Or la salive, à travers la présence d'une enzyme, le lysozyme, participe à l'équilibre bactériologique du microbiote buccal, garant d'une bonne haleine. Le flux salivaire engendré par la mastication d'aliments solides permet également un nettoyage physio­logique des dents : la salive, riche en minéraux (calcium, phosphate, fluor), neutralise les attaques acides et participe à la reminéralisation de l'émail.

3. On assimile parfaitement

La salive est également un exhausteur de goût qui favorise l'éclosion des saveurs. De plus, lorsque l'on mastique, « les éléments libérés stimulent les récepteurs gustatifs situés dans la bouche, souligne Arnaud Cocaul. Le cerveau perçoit ces informations et, en retour, avertit le tube digestif qu'il va recevoir de la nourriture, de façon à optimiser son assimi­lation ». Enfin, les nutriments (vitamines, minéraux…), pour rejoindre la circulation san­guine et nourrir nos cellules, doivent franchir la paroi de l'intestin grêle. Un processus favorisé par la présence de molécules de petite taille… issues d'aliments bien mâchés.

4. On évite les problèmes à l'estomac

La digestion débute dans la bouche où une enzyme salivaire, l'amylase, commence la digestion chimique des glucides, explique le Dr Philippe Godeberge**, gastro­entérologue. Plus les morceaux sont petits, c'est­à­dire bien mâchés, plus la surface au contact des enzymes salivaires est démultipliée, moins les aliments stationnent dans l'estomac. » A la clé, une moindre quantité de sucs gastriques produits pour réduire la taille des aliments ingérés, limitant le risque de brûlures d'estomac et de remontées acides qui irritent la gorge.

5. On digère mieux

Bien mastiquer incite à manger plus lentement, ce qui évite d'avaler de l'air et de souf­frir de gaz incommodants. « En revanche, la mastication a moins d'impact sur les ballon­nements à distance du repas, qui entrent dans le cadre de la colopathie fonctionnelle », précise le Dr Godeberge. Enfin, elle participe à un bon transit : les fibres végétales sont mieux broyées, l'expulsion des selles est facilitée.

L'art de bien mâcher  

  • Poser sa fourchette entre chaque bouchée, apprécier la texture des aliments, les saveurs, les couleurs.
  • Un jour par semaine, s'entraîner à broyer ses aliments jusqu'à obtenir une pâte sans saveur et sans résistance aux dents. En trois mois, l'habitude est prise.
  • Abandonner « les régimes liquides » uniquement composés de soupes, de smoothies, de compotes… Eviter le grignotage.
  • Tout ce qui se mange avec les doigts (surimi, shushis, hamburgers…) est trop mou. Consulter son dentiste au moins une fois par an. Pas de mastication efficace sans une denture en bon état !

* Auteur du Régime mastication,

Thierry Souccar.

**

Coauteur de Qu'est-ce que tu as dans le ventre ?, Hachette.

>A découvrir également : Quels aliments consommer contre le stress ?


Galerie: Canicule : les aliments à éviter absolument quand il fait chaud (Femme Actuelle)

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Version Femina

Version Femina
Version Femina
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon