En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

5 étapes pour affiner son nez l’air de rien

logo de ELLE ELLE 02/03/2017 La Rédaction

Etape 1 : choisir les bonnes couleurs et textures pour affiner son nez

« Le maquillage permet de créer un effet d’optique plus que de cacher, précise Fanny. De face, la bosse ou le creux sera d’apparence caché(e) mais ça ne l’empêche pas d’être toujours visible de profil. » Pour jouer avec les reliefs du visage on s’équipe donc d’une teinte plus claire que sa carnation et une autre plus foncée pour le jeu d’ombre. Pour choisir la couleur foncée, Fanny recommande des couleurs  « sable » ou « légèrement grisées », plus naturelles, à celles « rouges ou orangées » qui feront un trop gros contraste avec le reste du visage. « Cela reste une technique de maquillage perceptible à l’œil. Mais, avec une main légère, c'est très discret ! » Côté texture, on opte pour celle avec laquelle on est la plus à l’aise : fard ou crème.

Etape 2 : faire son teint

Impossible d’affiner son nez sans commencer par travailler son teint : « En maquillage, on joue avec les ombres et la lumière. On doit donc commencer par bien unifier son teint et notamment tracer ce fameux triangle plus clair sous l’œil pour créer un contraste avec le dessous du visage ainsi que pour l'illuminer. » Dessiner un triangle inversé sous l’œil à l’aide d’un enlumineur clair - et non nacré - ou un stylo touche éclat, permet de capter la lumière au niveau du regard. Visage vif et éclatant en un instant !

Etape 3 : travailler les arêtes du nez

Une fois le teint fini, on peut passer au nez. S’il est un peu bossu ou biscornu, rien de tel que d’appliquer légèrement la fameuse teinte foncée préalablement choisie de chaque côté du nez. Pour cela, on trace un trait sur les arêtes puis on vient estomper sur les ailes du nez en veillant bien à ce que les arêtes restent subtilement plus marquées. La petite astuce de Fanny : « J’aime me servir d’un pinceau en éventail pour estomper un peu plus la matière et que ça ait l’air encore plus naturel. »

5 étapes pour affiner son nez l’air de rien © Imaxtree 5 étapes pour affiner son nez l’air de rien

Etape 4 : peaufiner le dessus du nez

La teinte foncée permet de jouer avec les ombres et créer l’apparence d’un nez plus fin. Pour que l’illusion soit parfaite, balayer sur le dessus du nez et sur sa longueur une couleur plus claire. « C’est très important de tapoter avec son doigt pour que la teinte claire vienne s’harmoniser avec la teinte plus foncée placée sur le dessus des arêtes. »

Attention : « Si vous avez un bout de nez plus épais, il ne faut pas appliquer la couleur claire sur toute la longueur du nez mais juste sur le bout et de façon horizontale. Ainsi, le nez semblera un peu moins épaté. »

Etape 5 : opter pour la bonne coiffure

L’expression « ça se voit comme le nez au milieu de la figure » ne peut pas être plus explicite : le nez reste très difficile à  « minimiser ». Le maquillage peut aider mais aussi la coiffure. Lorsque l’on a un nez long, on évite de tirer ses cheveux en arrière et on opte plus pour une frange longue et quelques mèches à l’avant du visage.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Elle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon