Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

5 idées reçues sur… le froid

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle 08/02/2018 Sylvia Vaisman
5 idées reçues sur… le froid © Prisma Media 5 idées reçues sur… le froid

Lorsque le thermomètre chute drastiquement, le corps est soumis à un stress élevé. Pour l’aider à traverser l’hiver en douceur, mieux vaut éviter les erreurs et adopter les meilleures parades anti-froid.

Pour se protéger des températures hivernales, un gros pull est idéal

Faux. Il est préférable de superposer plusieurs vêtements fins, car l’air emprisonné entre chaque couche est un isolant thermique qui évite de dilapider la chaleur. Cette « stratégie de l’oignon » (T-shirt + chemisier + pull + veste) préserve mieux du froid qu’une seul vêtement épais. Optez si possible pour des matières qui évacuent la transpiration : fibre polaire, Goretex®, duvet… La laine et le nylon exposent davantage aux coups de froid car ils absorbent l’humidité. N’oubliez pas non plus de couvrir votre tête et votre cou où s’effectuent 40% des échanges thermiques avec l’air extérieur. Protégez aussi vos doigts et vos orteils, sinon leurs capillaires sanguins se contractent trop, ce qui les engourdis et exacerbe le risque d’engelures. Gants, chaussettes et  chaussures à semelles épaisses sont ainsi de rigueur !

Le froid est mauvais pour le cœur

Vrai. « Le froid fait davantage de ravages que les grosses chaleurs, alors qu’on s’en méfie moins que des canicules », estime le Pr Jean-Louis San Marco, auteur de Canicule et froid hivernal, comment se protéger (éd. du Rocher). Les températures  hivernales imposent en effet une surcharge de travail au cœur afin de maintenir le thermostat du corps autour de 37°C. Une fois activés, les récepteurs thermiques cutanés stimulent le système nerveux sympathique, qui accélère aussitôt le rythme cardiaque et accroît la tension artérielle. Résultat : le risque d’infarctus du myocarde grimpe de 7%, selon une étude belge de l’université d’Anvers. Quand la température s’effondre brutalement, les hypertendus et les insuffisants cardiaques doivent donc redoubler de vigilance : se vêtir chaudement et limiter les efforts physiques.

Boire de l’alcool réchauffe

Faux. L’alcool génère une sensation de chaleur immédiate mais il ne réchauffe pas l’organisme. Au contraire : il dilate les vaisseaux sanguins et amplifie ainsi les pertes thermiques. En outre, l’alcool déshydrate car son absorption induit un afflux de toxines dont le corps doit se débarrasser en produisant davantage d’urine. La peau, les yeux et la gorge - déjà irrités par l’air glacial - se dessèchent encore plus, ce qui décuple les risques de lésions et d’infections. Il faut donc boire autant en hiver qu’en été (1,5 l par jour) sans recourir aux grogs et aux vins chauds. Préférez l’eau, le thé ou la tisane.

Surchauffer sa maison fragile le corps

Vrai. Les grands écarts de température créent des à-coups thermiques qui fatiguent l’organisme dès qu’on met le pied dehors. De plus, surchauffer son domicile réduit les capacités d’adaptation du corps. Ne réglez donc pas votre chaudière au-delà de 20°C, quitte à garder un pull à l’intérieur ou à utiliser des bouillottes.  Attention aussi à ne pas calfeutrer les aérations sous prétexte de conserver la chaleur : l’air de chaque pièce doit être renouvelé régulièrement, afin d’éliminer les microbes et les polluants.

Mieux vaut consommer du gras pour éviter les gerçures

Vrai. Sous 0°C, l’activité des glandes sébacées se réduit, la peau craquelle et se fendille plus facilement. Pour l’éviter, misez sur l’huile de bourrache : 2 capsules matin et soir durant la mauvaise saison. Vos lèvres ont tendance à gercer ? Nourrissez-les en appliquant chaque jour une goutte d’huile d’avocat ou de rose musquée. Mais n’abusez pas des plats ultra-caloriques (raclette, potée…), sous peine de vous enrober. Malgré le froid, le corps est rétif à brûler ses graisses en hiver car elles font office de couverture.

Et en cas d’engelure douloureuse, ne frictionnez pas la zone lésée. Réchauffez progressivement la peau avec une source de chaleur peu intense, sous les aisselles ou dans l’eau tiède, puis essayez de bouger doucement vos articulations endolories. Si vos doigts deviennent gris et insensibles, consultez vite un médecin.

A lire également :

Les bienfaits du froid sur la santé : il chasse le rhume

Les bienfaits du froid sur la santé : il brûle des calories

Peut-on vraiment attraper froid ?

 

Publicité
Publicité

Plus d'info : FemmeActuelle.fr

Femme Actuelle
Femme Actuelle
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon