Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

7 bienfaits des fleurs de Bach

logo de Passeport Santé Passeport Santé 18/04/2014
7 bienfaits des fleurs de Bach © Fournis par Passeport Santé 7 bienfaits des fleurs de Bach

Les fleurs de Bach contre les sautes d'humeur

Tout le monde est amené à vivre des périodes de bonheur, de tristesse, d’excitation ou de légère déprime. Mais, pour certaines personnes, les sautes d’humeur sont légion et s’étendent bien au-delà de la normale, jusqu’à devenir des épisodes de manie et de dépression. Les personnes qui en sont atteintes peuvent passer rapidement d’un état d’euphorie à celui de tristesse intense. Incontrôlables, ces sautes d’humeur deviennent rapidement invivables et conduisent à des comportements inadaptés, comme les achats compulsifs.
Les personnes qui en souffrent doivent se rapprocher d’un psychothérapeute, mais les fleurs de Bach constituent un complément naturel possible. Elles sont réputées pour aider à réagir de façon moins impulsive, à retrouver le sens des réalités et à réduire le sentiment d’abattement.

Exemple de traitement : 4 gouttes d’un élixir composé d’ajonc (désespoir, pessimisme), de moutarde, de marronnier blanc et de châtaigne,  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
 
Les fleurs de Bach contre le surmenage

Le monde du travail devient de plus en plus dur, et de nombreuses personnes reconnaissent y subir des pressions constantes. Parfois, elles peuvent avoir des répercussions profondes sur le bien-être et entraîner un surmenage, appelé aussi burn-out ou épuisement professionnel. Les personnes qui en souffrent, partent souvent travailler à contrecœur, se sentent asphyxiés toute la journée et ont l’impression de ne pas pouvoir penser à autre chose qu’à leur charge de travail. Cela engendre des conséquences néfastes sur la santé et sur la vie personnelle.
Pour en sortir, l’arrêt de travail est souvent nécessaire, mais il ne doit pas être trop long sous peine de rendre la reprise du travail encore plus difficile. Le repos que permet le congé maladie est essentiel pour recharger les batteries mais se révèle insuffisant pour régler les causes réelles du problème et éviter les rechutes. La thérapie cognitivo-comportementale est le traitement le plus couramment employé mais d’autres approches naturelles, comme les fleurs de Bach, peuvent être envisagées. Celles-ci peuvent aider à surmonter les états d’esprit négatifs, réintroduire vitalité dans la vie de l’individu et à améliorer la concentration.

Exemple de traitement : 4 gouttes d’un élixir composé d’aigremoine (cache ses soucis derrière un masque jovial), d’orme (sentiment d'être dépassé par les responsabilités), de charme (manque d'entrain, fatigue devant le quotidien) et d’olivier (épuisement, au bout du rouleau),  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
 
Les fleurs de Bach contre les crises d’angoisse

Les crises d’angoisse surviennent de façon brutale. Classiquement, la personne qui en souffre va ressentir une peur intense (peur de mourir, peur de devenir fou), une sensation de danger immédiat et des sensations physiques désagréables (palpitation, sueurs, tremblements, douleurs thoraciques, etc). En moyenne, elles durent entre quelques minutes et quelques heures. Les symptômes physiques qui accompagnent ces crises d'angoisse sont plus ou moins spectaculaires et alimentent la peur ressentie par la personne qui a l'impression de perdre totalement le contrôle. 
Pour remédier à ces troubles anxieux pénibles, la psychothérapie se montre en général très efficace. C’est même le traitement à privilégier dans de nombreux cas, avant de devoir recourir aux médicaments. Elle peut être agrémentée d’un traitement à base de fleurs de Bach. Certaines sont notamment réputées pour aider à vaincre ses peurs et réduire le stress.

Exemple de traitement : 4 gouttes d’un élixir composé de peuplier tremble (peur ou inquiétude sans raison apparente), de Prunus (peur de perdre le contrôle de soi et de ses impulsions), de marronnier rouge (peur pour les autres, craindre le pire pour eux) et d’Hélianthème (terreur, peur, panique, cauchemars),  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
 
Les fleurs de Bach pour arrêter de fumer

Tout le monde est désormais convaincu des nombreux méfaits du tabagisme, mais il n’empêche que le nombre de fumeurs diminue peu. Qui est coupable ? La nicotine, substance addictive, mais aussi la dépendance psychologique. En fumant jour après jour, la cigarette devient automatiquement liée à toute une série d'autres activités : quand on est pressé, en pause de travail, à la fin d'un repas ou en cas de consommation d’alcool.
La désaccoutumance nécessite beaucoup de force et de persévérance. Les fleurs de Bach peuvent participer à l’abandon de cette habitude si néfaste en aidant à rester calme, à persévérer dans les moments difficiles et à être plus relaxé.

Exemple de traitement : 4 gouttes d’un élixir composé d’eau de roche (dur avec soi-même, strict et rigide dans ses principes), d’alène (indécision et difficulté à choisir entre deux options), de bourgeon de marronnier (répète des erreurs sans tenir compte des expériences antérieures) et d’impatience (impatient, irritable),  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
 
Les fleurs de Bach pour devenir plus sociable

Alors qu’une personne serait ravie de partager ses sentiments avec un parfait inconnu, une autre pourra se battre avec elle-même simplement pour dire bonjour à une connaissance. Être sociable n’est pas donné à tout le monde. Certaines personnes connaissent des difficultés à établir des contacts : en termes médicaux, ces troubles sont décrits comme des troubles envahissants du développement (TED) ou des phobies sociales. Ceux qui en souffrent font face plus souvent que les autres à des situations de stress et risque davantage de subir une dépression.
Il existe de nombreuses thérapies comportementales pour aider à se sociabiliser davantage et à s’ouvrir aux autres plus facilement. Les fleurs de Bach peuvent néanmoins constituer un complément pour aider à réduire la panique qui survient face aux nouveautés, à apprendre à gérer les épisodes de stress et à améliorer les contacts sociaux.

Exemple de traitement : 4 gouttes d’un élixir composé de pommier sauvage (mauvaise image de soi, sentiment de honte), de mimule (peur de choses définies, timidité), de noyer (besoin de protection surtout lors de changements majeurs dans sa vie) et de violette d’eau (préférence pour la solitude, fier, distant),  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
 
Les fleurs de Bach pour mieux se concentrer

De nombreuses personnes sont sujettes aux problèmes de concentration au travail ou à l’école. L’omniprésence des téléphones portables et des médias sociaux ont amplifié un phénomène bien connu chez les personnes souffrant de Trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THDA). Il s’agit d’un des troubles les plus communs de l’enfance et de l’adolescence.
Les médicaments à eux seuls sont insuffisants pour traiter un déficit de l'attention. Les personnes qui en souffrent ont un besoin réel d'être accompagnées pour gérer le trouble. Généralement, une thérapie familiale et une thérapie cognitive-comportementale leur sont proposées. Un traitement à base de fleurs de Bach est une possibilité de complément, car celles-ci sont supposées aider à être moins distrait et à augmenter le niveau de concentration.

Exemple de traitement : 4 gouttes d’un élixir composé de marronnier blanc (idées envahissantes et non désirées, préoccupations), de clématite (rêverie, pas en prise avec le réel), et de folle-avoine (doutes sur le bon chemin à prendre dans la vie),  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
 
Les fleurs de Bach pour mieux dormir

Une bonne nuit de sommeil peut légitimement être considérée comme une des bases fondamentales d’une vie en santé. Pourtant, les personnes souffrant d’insomnies sont de plus en plus nombreuses : 13 % des Canadiens et près de 20 % des Français s’en disent régulièrement victimes. Parmi les facteurs physiques et environnementaux qui ont une influence importante sur le sommeil, figurent la luminosité et les bruits ambiants, de même que le contenu et le moment des repas. Les facteurs psychologiques, comme le stress ou les inquiétudes, jouent aussi un rôle important. Ils compteraient pour 50 % de tous les cas d’insomnie évalués dans un laboratoire du sommeil.
Généralement, en s’attaquant à la cause de l’insomnie, la plupart des gens retrouvent un sommeil réparateur après quelques semaines. En attendant, il est possible d’expérimenter un traitement à base de fleurs de Bach. Selon les adeptes de cette thérapie, elles permettraient de devenir moins tendu, de trouver le sommeil plus vite et de rester endormi plus longtemps.

Exemple de traitement : 4 gouttes d’un élixir composé de marronnier blanc (idées envahissantes et non désirées, préoccupations), de pin sylvestre (culpabilité, sentiment d'être responsable de tout), et de folle-avoine (doutes sur le bon chemin à prendre dans la vie),  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
 

Publicité
Publicité

Plus d'info : Passeport Santé

Passeport Santé
Passeport Santé
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon