Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

7 raisons cachées qui peuvent augmenter votre taux de créatinine

logo de Medisite Medisite 03/10/2017 Medisite

Vous avez certainement eu dans vos analyses de sang ou d'urines, un dosage de la créatinine. Cette évaluation sert au dépistage de l'insuffisance rénale, une altération du fonctionnement des reins, qui ne filtrent plus correctement le sang de l’organisme.  Le Dr Isabelle Tostivint, néphrologue à la Pitié-Salpêtrière (Paris), fait la liste des facteurs déclencheurs.

7 raisons cachées qui peuvent augmenter votre taux de créatinine © Istock 7 raisons cachées qui peuvent augmenter votre taux de créatinine La créatinine, c’est quoi ?

Naturellement présente dans le sang, la créatinine est éliminée par les reins, suite à la dégradation de la créatine. Son dosage permet d’obtenir certaines informations sur le fonctionnement des reins. Elle se dose soit par une prise de sang, soit lors d’une analyse d’urine. C’est d’ailleurs le seul marqueur de la fonction rénale et un indice indispensable pour dépister une insuffisance rénale. "Le dépistage s’avère indispensable. L’insuffisance rénale est une maladie silencieuse. Quand les premiers symptômes apparaissent (anémie, nausées, etc) c’est que 90% des reins sont détruits", alerte le Dr Tostivint, néphrologue à la Pitié-Salpêtrière (Paris) et chargée de la communication scientifique de la Fondation du rein. Afin d’éviter de passer à côté d’une maladie rénale, il est important d’en connaitre les facteurs de risques. "Ce sont quasiment les mêmes que pour une maladie cardiovasculaire", énonce la spécialiste.

Vidéo. Reins : les symptômes à ne pas laisser passer

Avoir des kilos en trop

© Istock Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque identifiés des maladies rénales. Il est donc recommandé de veiller à avoir une alimentation variée et équilibrée et de limiter ses apports en sucre, en sel, en graisses. De plus, il est important de veiller à avoir suffisamment d’apports en vitamine D ou en calcium. Mieux vaut également éviter l’alcool et le tabac.

La prise d'anti-inflammatoires ou d'antibiotiques

© Istock Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent causer une insuffisance rénale s’ils sont pris de manière excessive et chronique. Attention aux conséquences d’une automédication mal réalisée. Par ailleurs, certains médicaments comme les antitumoraux ou des antibiotiques peuvent être responsables d’une insuffisance rénale.

Avoir une tension trop élevée

© Istock

L'hypertension artérielle correspond à une augmentation anormale de la pression du sang sur la paroi des artères. L’hypertension artérielle touche 20% de la population adulte. Elle est favorisée par l’alcool, une alimentation trop salée, le tabac, le surpoids, etc.

Avoir du diabète et/ou du cholestérol

© Istock

Le diabète est une maladie chronique qui apparait quand le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline, ce qui augmente le taux de glucose dans le sang, c'est l'hyperglycémie. L'une de ses complications est l'atteinte rénale, avec risque d'insuffisance rénale chronique. Afin de dépister le diabète et d’éviter également une maladie rénale, il est donc important de doser sa glycémie. De plus, il est recommandé de contrôler régulièrement son taux de cholestérol, dont l'augmentation du taux sanguin peut également entraîner une obstruction des artères, pouvant aboutir à l'insuffisance rénale.

Ne pas assez bouger

© Istock

Pour limiter le risque de maladie rénale, il est recommandé de lutter contre la sédentarité. Descendre une station de métro plus tôt, prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, faire du sport, tous les moyens sont bons pour se bouger.

Le contact avec des produits iodés

© Istock Les produits de contraste iodé, utilisés en radiologie et lors d’autres examens (scanners, etc), peuvent induire une perturbation de la fonction rénale.

Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon