Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Attention le jour le plus déprimant de l'année approche

logo de Medisite Medisite 13/01/2018 Medisite
Attention le jour le plus déprimant de l'année approche © Medisite Attention le jour le plus déprimant de l'année approche

Chaque année un algorithme inventé définit le jour le plus déprimant de l'année en fonction de la météo, le cours de la dette publique et les bonnes résolutions abandonnées. Cette année la date du jour J est le ...

Les réjouissances des fêtes de fins d'années passées, il faut retourner au travail, reprendre le sport et essayer de perdre les quelques kilos en trop accumulés pendant le repas de Noël. Pas étonnant que le jour le plus déprimant de l'année soit en janvier ! Le 15 janvier précisémment 2018. Baptisé le "Blue monday" cette journée établie comme la plus déprimante de l'année a d'abord été inventée par une entreprise de marketing pour inciter à l'achat. Depuis c'est devenu un évênement calculé avec un algorithme bien précis.

Un concept dangereux pour ceux qui souffrent vraiment de la dépression 

Selon le journal britannique The Sun, le tout premier "Blue monday" a été décrété le 24 janvier 2005. Depuis, il varie en fonction des années. Selon nos confrères britanniques, afin de déterminer la date chaque année une équation prend en compte : le taux de la dette mondiale, la météo, le temps écoulé depuis Noël et le temps qu'il faut pour se rendre compte qu'on ne tiendra jamais nos bonnes résolutions. Résultat cela tombe généralement le troisième ou dernier lundi de janvier.

L'association anglaise contre les troubles mentaux Mind, s'insurge contre un concept n'ayant aucune "preuve scientifique" et dénonce sur leur site : "un phénomène dangereux qui pourrait accentuer la non-compréhension de la dépression. Car ceux qui en souffrent vraiment savent que ce genre de ressenti n'est pas influencé par une simple date".

Différence entre déprime et dépression 

Contrairement à la déprime qui est un sentiment passager, la dépression appartient, elle, à la famille des troubles psychiques. À ce titre, cette pathologie se manifeste souvent par une association des différents symptômes tels que l'angoisse, la mélancolie, les troubles du sommeil, l'irritabilité ou encore la fatigue. Le coup de blues, en revanche, représente davantage une réaction psychique généralement face à des stimuli négatifs. La déprime correspond, en quelque sorte, à un mécanisme de défense que l'homme utilise pour s'adapter à un environnement en perpétuel mouvement.

Si la déprime ne peut être qualifiée de dépression, elle peut néanmoins y conduire lorsqu'elle s'installe dans le temps. La frontière étant ténue entre les deux affections, surtout pour un néophyte, il est vivement recommandé de consulter un médecin lorsque la tristesse perdure pendant plus de deux semaines. Souvent, le fait même d'exprimer son mal-être à une tierce personne suffit à sortir la personne de cet état. Mais lorsque le désespoir envahit la vie quotidienne, une prise en charge médicale et/ou psychothérapeutique s'avère indispensable.

Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon