Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les mères de garçons sont plus susceptibles de souffrir de dépression post-partum

logo de Cover Media Cover Media 08/11/2018 covermg.com
Les mères de garçons sont plus susceptibles de souffrir de dépression post-partum © Fournis par Cover Media Ltd Les mères de garçons sont plus susceptibles de souffrir de dépression post-partum

Une étude menée par l’université du Kent, au Royaume-Uni, a utilisé des données relatives à 296 femmes venant de populations contemporaines à fertilité basse, et ils ont découvert que les femmes avaient 71 à 79% de risques en plus de souffrir de dépression post-partum si elles mettaient au monde un fils plutôt qu’une fille. L’équipe a aussi découvert que les femmes souffrant de complications durant la naissance étaient 174% plus promptes à souffrir de ce symptôme.

Par contre, et de façon intéressante, les femmes ayant une tendance à la dépression, à l’anxiété ou au stress avaient des risques plus réduits de souffrir de dépression post-partum si elles subissaient des complications durant l’accouchement.

Le docteur Sarah Johns et le docteur Sarah Myers, de l’école d’anthropologie et de conservation de l’université, pensent que cela est dû au fait que les femmes souffrant de pathologies mentales reçoivent un soutien et un suivi plus importants après la grossesse. Elles ajoutent donc que ces nouveaux facteurs devraient aider les professionnels à identifier et soutenir les femmes à risque. « La dépression post-partum est un syndrome qui peut être évité, et il a été prouvé que donner plus de soutien aux jeunes mères pourrait limiter l’apparition de ce problème, explique le docteur Johns. Cette découverte nous donne deux facteurs identifiables de plus, et nous aidera à identifier les mères qui ont besoin de plus de soutien. »

Les docteurs Johns et Myers ont décidé de se pencher sur la relation possible entre sexe de l’enfant et dépression post-partum à cause de la réaction connue entre l’inflammation du système immunitaire et la dépression. La gestation de fœtus mâles et les complications durant la grossesse sont connues pour créer des inflammations, mais avant ces recherches, le lien avec la dépression post-partum était peu clair. Beaucoup de symptômes de dépression sont liés à l’inflammation du système immunitaire.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon