En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Piqûres de moustiques : le top des astuces pour que ça ne gratte plus !

logo de Medisite Medisite 20/06/2017 Medisite
© iStock

Boutons, démangeaisons intenses, gonflement... Vous vous êtes faits piquer par un moustique et cherchez LA solution pour être vite soulagé ? Huile essentielle, remèdes du placard, cortisone, pommade antihistaminique, homéopathie... Tour des solutions qui marchent vraiment avec des pharmaciens.

Huile essentielle de lavande : l'incontournable !

L'aromathérapie peut être une bonne alternative pour soulager rapidement les démangeaisons de piqûres d'insectes. Il suffit simplement d'avoir de l'huile essentielle de lavande vraie à la maison.

En pratique :

– Appliquer pure quelques gouttes d'huile essentielle de lavande vraie avec un coton-tige directement sur la piqûre toutes les dix minutes. Selon la pharmacienne Solange Strobel*, il est possible d'utiliser ce remède chez l'enfant et la femme enceinte.

Ou

– Mélanger 10 gouttes d'huile essentielle de géranium rosat et 10 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie dans un petit flacon. Puis appliquer 2 gouttes sur la piqûre, conseille la pharmacienne spécialisée en aromathérapie Danièle Festy**

Attention : Les huiles essentielles ne sont pas des remèdes anodins. En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien spécialisé en aromathérapie.

* Mes astuces et conseils de pharmacienne, Solange Strobel, Editions Eyrolles, 2016

** 100 Réflexes Aromathérapie, Danièle Festy, Editions Leduc.S, 2005

Des compresses d'alcool pour les piqûres avec œdèmes

Il est fréquent qu'une piqûre d'insecte entraîne un gonflement. Cette réaction est normale. Elle est due à la salive irritante que le moustique utilise pour la cautérisation du petit trou qu’il a pratiqué dans la peau.

En cas d'oedème, plusieurs remèdes peuvent être utilisés :

– Appliquer des compresses imprégnées d’alcool modifié à 60° dilué (1 volume d’alcool pour 2 volumes d’eau) toutes les 30 minutes tant que l’œdème persiste. Cette solution est réservée à l'adulte.

– Une fois l’œdème résorbé, l’application de glace dans un tissu de protection (ne jamais appliquer à même la peau) peut aussi soulager la douleur.

– Appliquer une pommade à base de cortisone comme Onctose Hydrocortisone®. Elle agit sur l’inflammation (hydrocortisone) et la douleur (lidocaïne) mais ne peut être utilisée qu'à partir de 30 mois, en couche mince deux fois par jour, pas plus de 3 jours.

Attention : demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de prendre un traitement (réactions allergiques possibles, risque durant la grossesse…) car tout médicament peut avoir des effets indésirables.

Argile, citron, oignon, vinaigre : le top des remèdes de grands-mères

© iStock Plus ou moins éprouvés, de nombreux remèdes de grand-mères sont reconnus pour apaiser les démangeaisons en cas de piqûres d'insectes. Rien n'empêche de tester !

En pratique :

- Appliquer un cataplasme d’argile verte (mélange d’argile verte avec de l’eau pour obtenir une pâte) sur la partie piquée et laissez-le jusqu’à ce qu’il sèche. Retirez-le et répétez l’opération autant de fois que vous en avez besoin.

- Frotter la partie piquée avec une tranche d’oignon.

- Frictionner la partie piquée avec du vinaigre ou du jus de citron.

- Appliquer un glaçon directement sur la piqûre.

- Appliquer une pâte à base de bicarbonate de soude sur la piqûre : mélangez une cuillerée à soupe de bicarbonate avec une cuillerée à café d’eau.

Granules, gels : les remèdes homéopathiques

© iStock Vous vous faites piqué ? Vous n'arrêtez pas de vous gratter ? Sachez que des remèdes homéopathiques peuvent vous soulager, principalement « quand les piqûres sont peu importantes » précise Emmanuelle Riso, pharmacienne et directrice de la pharmacie du Château à Ormesson-sur-Marne (Val de Marne).

En pratique :

En granules (3 granules 3 à 4 fois par jour jusqu’à disparition de la piqûre) :

Apis mellifica 15 CH : en cas d’œdème rouge, brûlant, soulagé par l’application de froid

- Echinacea angustifolia 9 CH : prévient tout risque de surinfection de la piqûre

- Lachesis mutus 9 CH : en cas d’œdème violet

- Ledum palustre 9 CH : en cas de piqûre profonde avec hématome et peur froide

- Hypericum Performatum 5 CH : prendre 2 à 3 granules le plus rapidement possible, puis à nouveau ensuite 2 à 3 fois par jour, pour le traitement de la piqûre en elle-même

- Vespa Grabo 5 CH : en cas de très grosse inflammation

En gels (disponibles sans ordonnance en pharmacie) :

- Gel Dapis®, à appliquer sur la peau avec un léger massage

- Gel Urtigel®, apaise, soulage et rafraîchit la peau

* Mes astuces et conseils de pharmacienne, Solange Strobel, Editions Eyrolles, 2016

** 100 Réflexes Homéopathie, Albert-Claude Quemoun Éditions Leduc.s, 2007

Les antihistaminiques en comprimés et en pommades

© iStock Des traitements antihistaminiques peuvent permettre de soulager les démangeaisons liées à une piqûre d'insecte. Sous forme de comprimés ou de pommades, ils agissent contre l'inflammation et les démangeaisons.

Quels produits ?Apaisylgel® ou Sedermyl® par exemple. Tous deux s'appliquent en massant légèrement à l'endroit de la piqûre.

Bon à savoir : Les antihistaminiques sans ordonnance sont uniquement disponibles en boîtes de 7 comprimés, tandis qu’il faut une prescription médicale pour les boîtes de 14 et de 28.

Attention : Des médicaments antihistaminiques peuvent être disponibles en accès libre dans certaines pharmacies mais il faut toujours demander conseil au pharmacien pour les dosages et pour prévenir une éventuelle allergie aux traitements.

La cortisone pour les piqûres plus importantes

© iStock En cas de piqûres de moustiques plus importantes, la cortisone peut être prescrite par le médecin. Elle n'est que très rarement donnée en première intention.

Quels produits ?

Par exemple le Cortisdédermyl®, un dermocorticoïde avec effet anti-inflammatoire. Il possède de l’hydrocortisone et est à appliquer par touches espacées, puis à étaler par un léger massage jusqu’à absorption. Ou le Nerisone® qui est aussi indiqué contre les piqûres d'insectes, pour une application de brève durée.

Attention : demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de prendre un traitement (réactions allergiques possibles, risque durant la grossesse…) car tout médicament peut avoir des effets indésirables.

Plantain et camomille : deux plantes anti-inflammatoires qui apaisent

© Medisite Parce qu'elles disposent de bienfaits anti-inflammatoires, certaines plantes soulagent efficacement les démangeaisons causées par une piqûre d'insecte.

En pratique :

– Du plantain : la pharmacienne Solange Strobel conseille dans son livre d'appliquer des feuilles de plantain sur la piqûre.

– De la camomille romaine : apposer des compresses imbibées d’une infusion de camomille romaine sur la piqûre. Pour réaliser l'infusion : Faites bouillir un demi-litre d’eau, arrêtez l’ébullition, laissez infuser 30g de fleurs séchées pendant 20 minutes, filtrez.

A noter : la camomille romaine peut être utilisée sous forme d'huile essentielle, en l'ayant préalablement diluée à parts égales dans de l'huile végétale.

Attention : ne pas utiliser l'huile essentielle de camomille romaine sans avis médical en cas de grossesse, d'allaitement et chez l'enfant.

Les patchs : une barrière contre les frottements

© iStock On n'y pense pas toujours mais il existe des patchs disponibles en pharmacie sans ordonnance, capables de soulager à la fois contre les démangeaisons liées aux piqûres d’insectes et de végétaux. Ces patchs composés d'ingrédients naturels (calendula, lavande...) ont l'avantage de former une barrière contre les frottements et les irritations de la zone qui a été piquée.

Des solutions spécifiques pour les enfants

© iStock Apaiser une piqûre d'insecte chez un enfant est beaucoup plus compliqué comme il ne peut s'empêcher de gratter la zone. Il faut alors ruser et cibler les solutions efficaces et adaptées pour eux.

En pratique :

La pharmacienne Solange Strobel conseille d’appliquer 2 gouttes du mélange suivant toutes les dix minutes pour les enfants de plus de 6 ans : 1 goutte d’huile essentielle d'eucalyptus citronné, 2 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée, 2 gouttes d'huile essentielle de géranium rosat et 5 gouttes d’huile végétale de calendula.

Pour les enfants plus jeunes, demandez conseil à un pharmacien.

Piqûres de moustiques : le top des astuces pour que ça ne gratte plus ! © iStock Piqûres de moustiques : le top des astuces pour que ça ne gratte plus !
Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon