Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pour renforcer votre mémoire lorsque vous étudiez, faites des pauses!

logo de Cover Media Cover Media il y a 3 jours covermg.com
a person sitting at a table: Pour renforcer votre mémoire lorsque vous étudiez, faites des pauses ! © Provided by Cover Media Ltd Pour renforcer votre mémoire lorsque vous étudiez, faites des pauses !

Pour apprendre mieux, les breaks de courte durée sont nécessaires. Le National Institute of Neurological Disorders and Stroke vient d’en faire la démonstration dans une nouvelle étude.

Plusieurs volontaires en bonne santé ont accepté de se laisser examiner le cerveau par le National Institutes of Health (NIH) Clinical Center pendant des expériences portant sur la mémoire. Les participants, tous droitiers, ont regardé une série de nombres sur un écran d’ordinateur et on leur a demandé de reproduire les nombres autant de fois qu’ils le pouvaient avec leur main gauche pendant 10 secondes. Ils prenaient ensuite une pause de 10 secondes avant de recommencer le même procédé au moins 35 fois.

« J’ai remarqué que les ondes cérébrales des participants changeaient beaucoup plus pendant les périodes de repos que pendant la session d’écriture, a déclaré l’auteure de l’étude, Dr. Marlene Bonstrup. Cela m’a donné l’idée de regarder de plus près afin de savoir quand est-ce que l’apprentissage avait vraiment lieu. Etait-ce pendant la pratique ou le repos ? »

En analysant de nouveau les données, Dr. Bonstrup a découvert que la performance des volontaires s’améliorait en premier durant les courtes périodes de pause, et que, pendant ce temps, leur cerveau consolidait la mémoire, menant à une amélioration générale. Si de plus amples études sont attendues sur le sujet, le co-auteur de l’étude, Dr. Leonardo G. Cohen, considère que les résultats pourraient aider les personnes à optimiser leur apprentissage au quotidien.

« Nos résultats laissent penser qu’il peut être important d’optimiser le temps et la configuration des intervalles de repos quand on programme des traitements thérapeutiques chez des patients ayant souffert d’un AVC, ou quand vous voulez apprendre à jouer du piano. La question reste ouverte quant à savoir si ces résultats s’appliquent à d’autres formes d’apprentissage et de formation de la mémoire », a ajouté le Dr. Leonardo G. Cohen.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon