Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Que faire contre la rétention d'eau ?

logo de ELLE ELLE il y a 6 jours Caroline Siavy
On entend souvent parler de rétention d’eau. Jambes lourdes, prise de poids rapide… Pour contrer ces symptômes déplaisants, il existe de multiples traitements. On fait le point avec le docteur Ariel Toledano, médecin vasculaire, phlébologue. © Getty On entend souvent parler de rétention d’eau. Jambes lourdes, prise de poids rapide… Pour contrer ces symptômes déplaisants, il existe de multiples traitements. On fait le point avec le docteur Ariel Toledano, médecin vasculaire, phlébologue.

On entend souvent parler de rétention d’eau. Jambes lourdes, prise de poids rapide… Pour contrer ces symptômes déplaisants, il existe de multiples traitements. On fait le point avec le docteur Ariel Toledano, médecin vasculaire, phlébologue.

Définition de la rétention d’eau

Pour bien comprendre le phénomène de rétention d’eau, il faut rappeler que notre corps est constitué à 65% d’eau. Deux tiers de cette eau se trouve à l’intérieur des cellules et un tiers dans le milieu extracellulaire, c’est-à-dire dans le sang ou la lymphe. La particularité de cette eau ? Elle est en mouvement dans notre corps et lorsqu'elle sort des cellules sans les réintégrer, cela crée de la rétention d'eau.

Les symptômes de la rétention d'eau

Le docteur Ariel Toledano explique : « Le principal symptôme est la sensation de gonflement au niveau des jambes, du ventre, des bras, des mains, du corps en général, pouvant amener à une prise de poids qui varie du jour au lendemain et de manière incontrôlée malgré une restriction calorique. » En outre, l'un des  types de cellulite est en fait de la rétention d’eau : la cellulite aqueuse. C’est l’accumulation d’eau entre les cellules graisseuses.

Parfois, le visage peut être touché, il s’agit souvent d’un gonflement au niveau des paupières inférieures.

Les causes de la rétention d’eau

Les causes pouvant expliquer la rétention d’eau sont multiples. Habituellement, c’est un combo entre une mauvaise circulation et des problèmes hormonaux. Mais parfois, certains facteurs aggravent la rétention d’eau comme des intolérances alimentaires. Généralement, ce sont les femmes qui sont les plus touchées pour des raisons hormonales. « La grossesse ou la ménopause sont des périodes qui amènent à constater l’apparition de rétention d’eau. Ce phénomène apparaît à partir de l’âge de 25-30 ans et se trouve majoré entre 45-55 ans », précise le médecin vasculaire, phlébologue.

Les traitements contre la rétention d’eau

Fort heureusement : il existe des solutions afin de gérer la rétention d’eau. Le docteur Toledano développe : « La prise en charge de la rétention d’eau tourne autour de 3 axes que j’ai appelé "la règle des 3 A" comme Alimentation, Activité physique et Action locale. »

Alimentation

Il est nécessaire d’avoir une alimentation équilibrée et variée. On privilégie certains aliments drainants comme les asperges, les concombres, les carottes, les choux, les brocolis, les céleris, les artichauts, les melons, les pêches, les figues et les raisins. Les plantes

Certaines plantes stimulent la circulation sanguine et lymphatique comme : le cyprès, le cassis, les extraits d’écorce de pins ou de pépins de raisins, le ginkgo biloba, le gotu kola, l’hamamélis, le marron d’inde, le mélilot, le fragon et la vigne rouge. D’autres sont drainantes comme les feuilles d’artichaut, de bouleau, la camomille, les queues de cerises, le pissenlit, l’orthosiphon ou le thé de java, la piloselle, la prêle des champs, le thé vert et la verge d’or.

Activité physique

Pour en finir avec la rétention d’eau, il faut pratiquer un sport. Ainsi, le corps élimine davantage d'eau via la transpiration tout en améliorant le fonctionnement des reins, du foie et du circuit lymphatique. L’astuce ? Opter pour les sports aquatiques comme la natation, l’aquagym, l’aquabike etc.

Action locale

Les massages améliorent le drainage et la circulation des tissus tout en raffermissant la peau. « On recommande en général les drainages lymphatiques et les palper-rouler manuels. Les cosmétiques à base d’huiles essentielles sont conseillées et permettent de réaliser des auto-massages. » Si l’on souhaite consulter un médecin à ce sujet, notre expert recommande les médecins vasculaires ou phlébologues mais on peut également en parler avec son médecin traitant ou son gynécologue.

Les conseils pour prévenir la rétention d’eau

Pour prévenir la rétention d’eau, il convient d’avoir une bonne hygiène de vie. Voici l'ordonnance du docteur Ariel Toledano :

- Buvez en moyenne 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

- Ne salez pas trop vos aliments ou évitez d’ajouter du sel systématiquement.

- Ne grignotez pas entre les repas.

- Privilégiez le pain complet, de préférence celui au seigle qui contient des vitamines et minéraux en quantité́ satisfaisante.

- Evitez la consommation de plats préparés industriellement.

- Réduisez les boissons alcoolisées.

- Diminuez la consommation de sucres industriels.

- Adoptez une alimentation riche en fibres.

- Augmentez votre ration d’omega 3 en consommant notamment plus de poissons.

Remerciements au docteur Ariel Toledano, médecin vasculaire, phlébologue et auteur de « Mon régime anti-rétention d’eau », aux éditions In Press.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Elle.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon