Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Moustique tigre : un premier cas autochtone de dengue détecté dans l’Hérault

logo de Medisite Medisite 12/10/2018 Medisite

Le 11 octobre 2018, l'Agence régionale de Santé (ARS) Occitanie a confirmé la détection d'un cas de dengue dans la commune de Clapiers, près de Montpellier. C'est la première fois que la maladie est contractée dans le département.

L'été est peut-être terminé, mais le moustique tigre n'a pas fini de faire parler de lui : alors qu'une opération de démoustication a été lancée à Toulouse le 8 octobre 2018 après y avoir détecté un cas possible de maladie tropicale transmise par l'insecte, l'Agence régionale de santé (ARS) Occitanie informe le 11 octobre 2018 qu'un cas autochtone de dengue a été détecté dans la commune de Clapiers, près de Montpellier.

Dengue : premier cas autochtone pour le département de l'Hérault

Une information d'autant plus surprenante que c'est la première fois que la maladie est contractée dans le département de l'Hérault par une personne n'ayant pas voyagé dans une zone à risque comme par exemple l'île de La Réunion, qui fait actuellement face à une épidémie. Concrètement, cela signifie qu'elle a été piquée dans l'hexagone par un moustique qui était déjà porteur du virus.

Moustique tigre : un premier cas autochtone de dengue détecté dans l’Hérault © Medisite Moustique tigre : un premier cas autochtone de dengue détecté dans l’Hérault

Si l'ARS affirme que la victime, âgée d'une soixante-dizaine d'années, se porte bien, le niveau 2 du plan de prévention contre le moustique tigre a été déclenché dans le département. Des experts sont sur place afin notamment de s'assurer que d'autres cas ne sont pas à signaler. Les professionnels de santé et les voisins ont également été alertés de la situation et une opération de démoustication est prévue dans cette zone.

Moustique tigre : comment s'en prémunir ?

Ce n'est pas le premier cas de dengue autochtone recensé dans l'hexagone. En 2014 par exemple, quatre cas avaient été détectés dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les seuls moyens de prévenir la maladie sont d'éviter de se faire piquer et empêcher la prolifération du moustique tigre ; pour cela, certaines mesures sont à mettre en place. L'ARS Occitanie recommande d'éliminer les eaux stagnantes, lieu de reproduction de l'insecte, à l'intérieur comme à l'extérieur. Il est également préconisé de porter des vêtements longs et d'utiliser des répulsifs cutanés. Si vous pensez avoir identifié un moustique tigre, il convient de le signaler auprès des autorités sanitaires notamment sur le site de signalement du moustique tigre.

Moustique tigre : 42 départements concernés

Depuis son arrivée en France métropolitaine en 2004, le moustique tigre sévit : il serait en effet implanté dans pas moins de 42 départements. Une présence d'autant plus préoccupante qu'il est le vecteur de plusieurs maladies tropicales (dengue, chikungunya, zika) potentiellement dangereuses notamment chez les enfants et les personnes âgées, plus vulnérables aux complications. Au total, en 2018, 145 cas de dengue et 4 cas de chikungunya ont été recensés sur l'hexagone. Il s'agit de cas importés, c'est-à-dire que les victimes ont été piquées lors d'un voyage dans une zone à risque.

Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon