Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Nos écrans pourraient augmenter notre taux de sucre dans le sang

logo de Medisite Medisite il y a 5 jours Medisite
Nos écrans pourraient augmenter notre taux de sucre dans le sang © Medisite Nos écrans pourraient augmenter notre taux de sucre dans le sang

Une fois encore, les écrans sont pointés du doigts. Selon une étude, ils favoriseraient la hausse du taux de sucre dans le sang. La lumière bleue qu’ils émettent aurait un impact sur notre consommation de sucre.

Consultez votre smartphone une fois la nuit tombée n’est pas sans incidence sur votre santé, semble-t-il. Une nouvelle étude dirigée par Anayanci Masis-Vargas et ses collègues des universités de Strasbourg et d’Amsterdam vient de démontrer qu’une heure d’exposition à la lumière bleue des écrans la nuit augmente le taux de sucre dans le sang. L’explication ? Les écrans inciteraient à consommer davantage de sucre. C’est en tout cas, ce que concluent leurs recherches menées sur des rats mâles.

Une étude qui n’est pas sans rappeler d’autres recherches intérieures qui montraient déjà une forte corrélation entre lumière bleue des écrans et obésité.

La lumière bleue affecte les zones du cerveau qui régulent l’appétit

"Une grande partie de la lumière artificielle à laquelle nous sommes exposées provient des lampes à LED et des écrans, qui émettent une importante quantité de lumière bleue", détaille l’étude. Il s’avère que les cellules rétiniennes de l’œil sont sensibles à cette lumière bleue et transmettent directement les informations aux zones du cerveau qui régulent l’appétit.

Pour les besoins de l’étude, des rats ont été exposés à la lumière bleue la nuit. Le jour suivant, les scientifiques ont mesuré leur consommation alimentaire et leur tolérance au glucose. Les auteurs de la recherche ont constaté qu’après une heure d’exposition nocturne à la lumière bleue, la tolérance au glucose était impactée. C’est un signe avant-coureur du diabète.

Après l’exposition, les rats ont eu la possibilité de choisir entre un aliment équilibré (aliment standard pour les rongeurs), de l’eau, du saindoux et de l’eau sucrée. Le but était de découvrir l’impact des écrans sur le contrôle de leur appétit. "Après avoir été exposé à la lumière bleue, les animaux consommaient plus de sucre par rapport aux nuits sans exposition", partagent les scientifiques.

Ecran et surpoids : un réel lien

"Ces études montrent clairement que l’exposition aux écrans peut augmenter notre tendance à grignoter des aliments sucrés et perturber notre capacité à transformer le sucre, estiment les chercheurs. Si les rats n’ont été testés qu’après une nuit d’exposition à la lumière bleue, cela pourrait, avec le temps entraîner une prise de poids et le développement d’un diabète".

En outre, le lien entre écran et obésité avait déjà été établi, particulièrement chez les enfants, mais pas seulement. Tout moment passé devant un écran sera du temps en moins pour se dépenser en pratiquant une activité physique. Les écrans sont donc déjà directement liés à un risque de surpoids et de sédentarité (le fait de passer une grande partie de la journée assis ou couché). Selon l’étude SUVIMAX (parue en 2018), le temps passé devant les écrans est associé chez les hommes à une consommation élevée de boissons sucrées, de desserts et de bonbons. Quant aux femmes, elles se rabattent sur des produits apéritifs salés et des boissons alcoolisées.

Les lumières bleues des écrans, aussi un frein à la qualité du sommeil

Il convient de rappeler également que les écrans et les lumières bleues qu’ils émettent sont réputés pour être nocifs pour la qualité de notre sommeil. La lumière bleue affecte en effet l’horloge biologique et donc, le sommeil aussi. Ainsi, y être exposé pendant la nuit n’implique pas seulement un risque de surpoids. Les écrans constituent un frein à nos nuits paisibles.

Lors d’une conférence Santé en Questions, organisée fin 2018, des experts de l’Inserm alertaient déjà sur ces lumières bleues qui bloquent la sécrétion de mélatonine, l’hormone inductrice du sommeil. Ainsi, chaque personne devrait idéalement éviter les écrans deux heures avant le coucher pour trouver le sommeil sereinement.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon