Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La femme a-t-elle une prostate ?

logo de Medisite Medisite il y a 3 jours Medisite

La prostate est un organe faisant partie de l’appareil génital masculin. Elle tient un rôle dans la reproduction chez l’homme. La femme en est donc dépourvue mais elle est porteuse d’un reliquat prostatique, représenté par les glandes de Skène, situées au niveau de l’urètre.

La femme a-t-elle une prostate ? © Medisite La femme a-t-elle une prostate ?

A quoi sert le reliquat de prostate chez la femme ?

Le rôle de la prostate est de produire le liquide évacué lors de l’éjaculation, liquide contenant des spermatozoïdes et le produit des vésicules séminales. Classiquement, on dit que la femme n’a pas d’éjaculation et n’a donc pas besoin de prostate. Cependant, la femme est porteuse des glandes de Skène qui seraient l’équivalent de la prostate à minima. Ces glandes, situées au niveau de l’urètre, produisent un liquide qui est éliminé par l’urètre, comme chez l’homme, au cours de l’orgasme. Chez la plupart des femmes, ces glandes fonctionnent peu et cette "éjaculation" n’a pas lieu ou passe inaperçue. Elle est cependant très visible chez certaines femmes. Le liquide évacué par les glandes de Skène a une composition très proche du liquide d’éjaculation masculin, mais il est évidemment dépourvu de spermatozoïdes. Ce liquide contient des PSA (antigène spécifique de la prostate), comme chez l’homme. C’est pourquoi, les glandes de Skène sont considérées comme l’équivalent de la prostate, chez la femme.

Quelle est la différence avec la prostate de l’homme ?

Chez l’homme, la prostate est un organe glandulaire situé en arrière de la vessie et qui a un rôle majeur dans la reproduction masculine. Il s’agit d’une glande produisant un fluide qui, associé aux spermatozoïdes et au liquide séminal, constitue le sperme, évacué par l’urètre lors de l’éjaculation, comme les urines au moment de la miction. Cette glande a un faible volume chez l’homme jeune et grossit avec l’âge. A partir de la cinquantaine, elle est fréquemment atteinte par un adénome (tumeur bénigne) ou un cancer. Ces pathologies la font augmenter de volume et provoquent des troubles urinaires et sexuels chez l’homme. Le dosage des PSA permet de dépister l’augmentation de volume de la prostate et dépister un éventuel cancer.

L’éjaculation féminine existe-t-elle ?

Chez certaines femmes, les glandes de Skène sont plus développées que chez d’autres, et une éjaculation visible peut avoir lieu au moment de l’orgasme. Chez la plupart des femmes, les glandes de Skène ne produisent que très peu de fluide et l’éjaculation passe inaperçue, le liquide issu des glandes de Skène se mêlant aux sécrétions vaginales. Cette éjaculation féminine ne doit pas être confondue avec l’évacuation de liquide des "femmes fontaines", qui, au moment de l’orgasme, évacuent de grandes quantités de liquide. Ce liquide est alors évacué de la vessie et n’a aucun lien avec le fluide produit par les glandes de Skène. La femme n’est pas exposée, comme l’homme, a des pathologies d’hypertrophie des glandes de Skène et leur présence ou leur atrophie ne modifie en rien la sexualité féminine.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon