Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

NBA: Kevin Durant dézingue Oklahoma City, son ancienne franchise

logo de RMC Sport RMC Sport il y a 4 jours NC

Actuellement blessé, Kevin Durant s’en est pris violemment à son ancienne franchise d’Oklahoma City dont il n’a pas compris le comportement hostile des fans et des dirigeants après son départ en 2016.

Kevin Durant © ICON Sport Kevin Durant

Kevin Durant s’est confié au Wall Street Journal. Et il avait beaucoup d’états d’âme à laisser éclater publiquement. Actuellement blessé (il souffre d'une rupture du tendon d'Achille contractée lors des dernières finales NBA), l’ancien joueur de Golden State, qui va débuter une nouvelle aventure avec Brooklyn, s’est lâché. Il a commencé fort: "il y a des jours où je hais la NBA".

Puis, il a torpillé Oklahoma City, la franchise qu’il a quittée en 2016 (après y avoir passé 8 ans) pour rejoindre les Warriors. Un départ vécu comme une trahison par les fans du Thunder qui ne lui ont jamais pardonné. Et vu les propos tenus par Durant, une réconciliation semble inenvisageable. 

"Je ne fais confiance à personne là-bas"

"Des gens ont commencé à venir à ma maison et ont fait des tags sur les panneaux à vendre dans mon voisinage, explique-t-il. Les gens ont fait des vidéos folles devant ma maison en train de brûler mon maillot. Et en m'insultant aussi. Je ne serai plus jamais attaché à cette ville à cause de ça. J'envisageais peut-être de revenir dans cette ville et faire partie de la communauté et de l’organisation, mais je ne fais confiance à personne là-bas. Cette m… devait être fake, tout ce qu’ils faisaient. L’organisation, le manager général, je n’ai parlé à personne, même pas un échange sympa depuis que je suis parti."

Durant garde donc une rancoeur tenace contre les dirigeants d’OKC qui ont participé à lui réserver un accueil hostile. "La franchise, les entraîneurs, ceux qui gèrent les équipements… Pourquoi ces personnes étaient énervées contre moi? Pourquoi elles ne me parlaient pas? J’étais genre: 'Yo, ça va se passer comme ça? Parce que j’ai quitté l’équipe et que j’en ai rejoint une autre?"

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon