Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Coupe du Monde 2018 – Croatie : Ivan Perisic et Luka Modric en mode diesel, Ivan Strinic dépassé… Les notes des Vatreni

logo de Football 365 Football 365 11/07/2018 Arthur Merle

Ivan Perisic et Luka Modric ont brillé face à l'Angleterre, mercredi soir, en demi-finale de Coupe du Monde, après avoir connu une entame de match compliquée. A l'image de tout un collectif dépassé dans les premières minutes, mais qui s'est accroché pour s'offrir la première finale de Coupe du Monde de son histoire.

perisic © Fournis par Media 365 perisic

LE TOP : IVAN PERISIC (7)

A l’image de son Mondial plutôt décevant, Perisic n’a été que très peu influent en première période et bien serré dès ses premières prises de balle. L’ailier de l’Inter Milan a tenté de se distinguer d’une frappe des 25 mètres puis d’un centre fuyant à la demi-heure de jeu, qui n'ont rien donné. Mais après avoir égalisé sur un très bon centre de Vrsaljko, l'ancien joueur de Wolfsbourg  a totalement changé de visage et a initié tous les bons coups ou presque. Sa frappe sur le poteau après un superbe enchaînement côté gauche aurait mérité un meilleur sort, tout comme son centre parfait pour Mandzukic en prolongation. Ses efforts ont été récompensés une seconde fois sur sa remise de la tête qui s'est transformée, cette fois-ci, en passe décisive pour son buteur.

Danijel Subasic : 5

Masqué par un mur plus que fourni, Subasic a mis du temps à réagir sur le coup-franc de Trippier qui a permis à l’Angleterre d’ouvrir le score. Mais il a ensuite remporté un face-à-face crucial devant Kane à la demi-heure de jeu et s'est montré déterminé et réactif dans ses sorties. A part cela, pas beaucoup de travail pour le gardien de Monaco, face à une équipe qui n'a cadré qu'une seule frappe en 120 minutes...

Sime Vrsaljko : 6

Agressif - dans le bon sens du terme - dans ses interventions en début de match, Vrsaljko a petit à petit basculé dans un engagement non maîtrisé et une multiplication de fautes, à l'image de Lovren. Moyen défensivement, le latéral de l'Atlético Madrid n'a, pendant longtemps, pas été spécialement plus inspiré à l'autre bout du terrain à l'image de sa frappe totalement manquée avant la pause. Mais son centre parfait pour Perisic sur l'égalisation croate l'a fait basculer dans une période de confiance qui l'a vu amener le danger dans la défense anglaise à plusieurs reprises, puis sauver sur sa ligne une tête de Stones. Deux gestes décisifs qui ont valu très cher.

Dejan Lovren : 5

Une relance moyenne dès les premières secondes, une intervention grossière sur Kane, une défense beaucoup trop timide sur Sterling et un placement parfois approximatif, tant dans l’alignement que dans son marquage : Lovren a connu une première période très compliquée et a très vite montré ses premiers signes d’agacement. Le défenseur de Liverpool a même tué dans l'oeuf certaines opportunités croates en faisant faute sur des corners en faveur de sa sélection. Une deuxième mi-temps plus neutre avec beaucoup moins de boulot.

Domagoj Vida : 6

Au sein d'une défense très souvent prise de vitesse en début de match, Vida a été le seul à assurer dans ses couvertures et à tenir tête à Sterling sur les courses de ce dernier. Souvent bien placé, le défenseur du Besiktas a réalisé plusieurs interventions très propres en première période, dont l'une décisive sur l'ailier de Manchester City peu avant la demi-heure de jeu. Le joueur de 29 ans n'a pas baissé le pied par la suite.

Ivan Strinic : 3

Son dégagement trop approximatif de la tête a amené le coup-franc du but anglais, sa relance ratée quelques minutes plus tard aurait pu coûter très cher si Sterling n'avais pas servi un Kane hors-jeu de deux mètres, et son placement a très souvent laissé à désirer : Strinic a vécu un match très compliqué, y compris dans son jeu balle au pied et ses relances. Peu avant l'heure de jeu, le nouveau défenseur du Milan AC aurait pu se rattraper s'il avait mieux adressé un centre depuis l'intérieur de la surface, mais a mal ajusté son geste. Sa sortie sur blessure (PIVARIC, 94eme), a mis fin à son calvaire.  

Ivan Rakitic : 4

Très peu en vue dans le premier acte, Rakitic a attendu le temps additionnel de la première période pour réellement se distinguer. Mais son excellent dribble a été gâché par une hésitation beaucoup trop importante au moment de frapper... ou de glisser le ballon en retrait, dans l'énorme espace laissé par la défense anglaise. Sa deuxième période a été tout aussi neutre et les Bleus aimeraient certainement voir évoluer le joueur du FC Barcelone à ce niveau en finale...

Marcelo Brozovic : 5

Brozovic n’a pas réussi à limiter l’impact d’un Alli en jambes et inspiré balle au pied en début de match, et a été plutôt effacé dans un premier temps. Mais le milieu de terrain de l'Inter Milan s'est rendu beaucoup plus disponible au fil du match, n'hésitant pas à se placer un cran plus haut pour donner du liant sur certaines actions, et réalisant quelques interceptions importantes défensivement.

Ante Rebic : 5

Homme le plus actif et tranchant parmi les attaquants croates depuis le début du Mondial, Rebic a vécu une soirée plus mitigée mercredi. L'attaquant de Francfort a semblé manquer de jambes en début de rencontre avant de se mettre dans le rythme et d'afficher sa combativité habituelle. Une combativité pas toujours accompagnée de justesse technique à l'image de plusieurs centres ratés. Mais le joueur de 24 ans a réussi à se montrer dangereux par moments,  notamment sur une frappe du pied gauche à la demi-heure, ou encore une reprise sur laquelle il a manqué de temps dans la foulée du poteau de Perisic. Remplacé par KRAMARIC (101eme).

Luka Modric : 7

Au sommet de son art depuis le début du Mondial, Modric a eu le malheur de faire une faute sur Alli dans une zone interdite en début de match. Faute qui a permis à Trippier d’ajuster Subasic des 20 mètres sur coup-franc. Mais le milieu de terrain du Real Madrid a été le seul à véritablement se montrer dans l'entrejeu croate, en prenant des risques dans son jeu de passes et sur quelques dribbles. Il est clairement monté en puissance dans le second acte, permettant ainsi à son équipe de changer le cours des choses avant de céder sa place à BADELJ (119eme). Une réaction de véritable leader dans une rencontre qui était très mal engagée.  

Mario Mandzukic : 5

Totalement esseulé à la pointe de l’attaque croate, Mandzukic n'a touché que très, très peu de ballons. Et forcément, l'attaquant de la Juventus Turin n'était pas véritablement dans le rythme sur ses quelques cartouches à négocier dans le premier acte. Même son jeu de tête, pourtant l'un de ses points forts, a laissé à désirer. A sa décharge, l'ancien de l'Atlético Madrid n'a jamais été servi dans de bonnes conditions par ses partenaires. Mais à force d'abnégation, le buteur croate s'est créé sa première grosse occasion en butant, à bout portant, sur une superbe sortie de Pickford. Avant la délivrance et cette frappe parfaitement croisée en deuxième mi-temps de prolongation. Remplacé par CORLUKA (116eme).

AUSSI SUR MSN: La Croatie l'emporte 2 à 1 contre l'Angleterre

Relire la vidéo

Publicité
Publicité
Publicité

Plus de Football 365

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon