Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Économie : un effet Mondial ?

Depuis une semaine, ils ne dorment plus. La start-up "C de la Balle" surfe sur la vague du Mondial. Le produit le plus vendu ? Un t-shirt avec l'inscription "Didier des Champs-Élysées", une référence au sélectionneur Didier Deschamps et à la célèbre avenue parisienne, lieu de rendez-vous des supporters pour fêter les succès des Bleus. "Cet achat, c'est un peu un pari de la part des internautes", estime Élodie Dufour, cofondatrice de la start-up. "Les ventes s'accélèrent avec la finale. Mais je pense qu'on aura des ventes après aussi", constate l'autre cofondateur Pierre-Claude Servant. Des drapeaux, des pizzas, des téléviseurs, tous les secteurs de l'économie bénéficient de l'effet Mondial. Une consommation accrue en cas de victoire finale des Bleus Même les concessionnaires profitent de l'effet Coupe du monde. "Le fait de retrouver avec une équipe de France magnifique et de regarder les spots publicitaires m'ont poussé à acheter une voiture plus tôt", reconnaît Dominique Le Lardic, en train d'essayer son nouveau véhicule. Les économistes estiment qu'en cas de victoire de la France, la consommation augmentera de 0,2% sur un an. De quoi augmenter le PIB de 0,1%.
image beaconimage beaconimage beacon