Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Alonso s’éclate avec la pole provisoire au Mans

logo de Sports.fr Sports.fr 14/06/2018 Michael Balcaen
Alonso sur Toyota. (Iconsport) © Fournis par Sports.fr Alonso sur Toyota. (Iconsport)

Les premiers essais qualificatifs au mans ont permis de décrire le paysage attendu en piste avec le meilleur temps pour la Toyota Hybrid 8 du trio Alonso, Buemi, Nakajima. Elle devance la Toyota 7 d’un souffle. Mais l’attraction se nomme bien Alonso.

Une double mission en 2018 particulièrement excitante. Fernando Alonso ne chôme pas cette saison et alterne entre la vitesse pure en F1 avec McLaren Renault et l’endurance avec Toyota. Mais s’il ne fallait retenir qu’une seule date, ce serait évidemment celle des 24 Heures du Mans. Dans la Sarthe, l’Espagnol déplace les foules et les anecdotes pour les suiveurs ne manquent déjà pas.

Toyota sait pertinemment que l’attente est forte autour du double champion du monde de F1 qui fait figure d’épouvantail pour la presse comme pour les spectateurs. Mais l’objectif pour toute l’équipe japonaise est bien d’enfin remporter les 24 Heures du Mans dont elle partira avec le statut d’énorme favorite. Les premiers essais qualificatifs l’ont d’ailleurs bien montré avec une aisance dans les longs relais et surtout une vélocité évidente.

La Toyota 8 avec Nakajima (d’entrée de jeu) a signé le meilleur chrono en 3’17"270 juste devant la numéro 7 qui pointe à 1 dixième. Derrière, la première SMP pointe à deux secondes et mène un train complété notamment par les deux Rebellion Racing. Une première séance de nuit qui a permis à Alonso d’emmagasiner de l’expérience nocturne, notamment les 5 tours imposés par le règlement. Il a pu rôder sa LMP1 avec des chronos autour des 3’20, soit la même chose que ses coéquipiers sur une piste qui n’a jamais été aussi rapide qu’au départ.

Alonso a remplacé Buemi à 22h56 pour la rendre à 23h56 à Nakajima. Un exercice d’importance qui va laisser place à une Q2 de jour avec des chronos qui devraient encore baisser pour se rapprocher du record établi par Kobayashi en 2017 : 3’14"791.

AUSSI SUR MSN: 24 Heures du Mans 2018 : Fernando Alonso se confie à RTL en Français

Relire la vidéo



Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon