Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Budget à la baisse, manque de communication... le mercato a laissé des traces à Bordeaux

logo de RMC Sport RMC Sport il y a 3 jours N.Paolorsi et L.Tanzi

Alors qu’un gros renouvellement d’effectif était prévu cet été à Bordeaux, le mercato n’a pas donné entière satisfaction à l’entraîneur Paulo Sousa. Une situation qui irrite le staff technique des Girondins, qui avait ciblé de nombreux joueurs lors de l’intersaison.

Budget à la baisse, manque de communication... le mercato a laissé des traces à Bordeaux © RMC Sport Budget à la baisse, manque de communication... le mercato a laissé des traces à Bordeaux

Depuis trois semaines, la communication de Paulo Sousa a bien changé. Lui qui défendait corps et âme le projet de GACP depuis son arrivée commence à se protéger. L’entraîneur portugais attendait beaucoup du mercato estival, qui s’annonçait prometteur. En tout cas, c’est ce qu’on lui avait promis lors d’une réunion avec les actionnaires au moment de sa signature à Bordeaux.

80% du montant des ventes estivales devait être réinjecté sur le marché des transferts. Sauf qu’entre temps, GACP a pu constater les dettes que le club devait combler. Et si la DNCG n’a relevé aucune infraction quant à la situation financière du club, elle est très attentive à l’évolution du dossier et a demandé à Bordeaux de dégager des profits pour rester dans les clous. Une donnée qui a freiné les ardeurs de King Street, le fonds d’investissement qui injecte de l'argent dans le club.

Sousa voulait Oudin, Badelj et Kalinic

La stratégie sportive a alors été revue à la baisse avec beaucoup moins de marge de manœuvre pour Eduardo Macia et Paulo Sousa. Plus que le manque de moyens, c’est la non communication entre la direction et la cellule sportive qui a agacé l’ancien coach de la Fiorentina.

Alors qu’il travaillait avec son staff sur plusieurs dossiers, il n’a été tenu au courant de la situation financière que dans les derniers jours du mercato, avec l’impossibilité pour lui de changer son fusil d’épaule sur les potentielles recrues. Rémi Oudin, Milan Badelj ou encore Nikola Kalinic étaient des joueurs voulus par le technicien girondin et accessibles pour l’enveloppe qu’il pensait à avoir à sa disposition. Finalement, Bordeaux a dû cravacher pour arracher la signature d’Aït Bennasser dans les derniers jours.

Sousa agacé, les dirigeants assurent que tout va bien

Lors du dernier match à Lyon (1-1), Paulo Sousa n’a pas hésité à interpeller ses dirigeants. "Quand on parle d’objectifs avec nos supporters pour les motiver, je pense qu’on ne doit pas leur donner du rêve et être réaliste", insistait-il, même s’il a toujours clamé "être très motivé pour travailler avec les joueurs qu’il a à disposition".

Au club on assure que les liens entre le sportif et l’équipe dirigeante sont très solides, les échanges entre les deux parties quotidiens et que tout le monde travaille dans le même sens et en parfaite harmonie. Joe DaGrosa a même récemment déclaré qu’il adorait son coach. Un premier bilan va en tout cas être fait en interne sur la stratégie à mettre en place pour les mois à venir. Une chose est sûre, ce mercato estival a laissé des traces à Bordeaux.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon