Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Chantage à la sextape de Valbuena: la justice valide l'enquête

logo de RMC Sport RMC Sport 08/11/2018 La rédaction
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

La justice a tranché ce jeudi et considère l'enquête valide dans l'affaire de chantage à la sextape impliquant notamment Mathieu Valbuena et Karim Benzema.

La cour d'appel de Paris a validé jeudi l'enquête dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena dans laquelle Karim Benzema et cinq autres personnes sont mises en examen, ouvrant la porte à un éventuel procès.

La cour a jugé conformes les agissements sous couverture du policier infiltré ayant servi d'intermédiaire entre Mathieu Valbuena et les maîtres-chanteurs présumés. Selon elle, les actes de ce commissaire ne constituent pas une incitation à l'infraction comme le soutenaient les avocats de la défense.

L'avocat de l'attaquant du Real Madrid, Sylvain Cormier, a affirmé ce jeudi qu'il allait se pourvoir en cassation.

Chantage à la sextape de Valbuena: la justice valide l'enquête © RMC Sport Chantage à la sextape de Valbuena: la justice valide l'enquête

Une enquête débutée en juin 2015

Pour rappel, l'affaire débute en 2014, date à laquelle Axel Angot est soupçonné d'avoir transféré une vidéo des ébats sexuels de Mathieu Valbuena de l'ordinateur de ce dernier sur un disque dur. L'homme en parle alors à Mustapha Zouaoui, l'homme de main de plusieurs footballeurs de Marseille. En mai 2015, Djibril Cissé, alerté par Zouaoui, met en garde son coéquipier et l'assure d'avoir réglé le problème. Mais le mois suivant,  Mathieu Valbuena est contacté par un troisième homme, Younès Houass. Ce dernier lui affirme d'avoir la vidéo en sa possession.

Judiciairement, l'enquête débute en juin 2015 après le dépôt de plainte de Mathieu Valbuena qui se dit alors victime d'une tentative de chantage. A ce moment-là, un policier, commissaire à la PJ de Versailles, se fait passer pour un proche du footballeur auprès de Younès Houass. Les deux hommes auraient échangé à six reprises, selon Le Monde. Toutes ont été enregistrées par les enquêteurs. On y parle d'argent. Mais à l'initiative de qui? De Houass ou de ce policier infiltré sous le pseudonyme Lukas? C'est tout l'enjeu de la procédure.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon