Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Cris de singes envers Balotelli ? L'arbitre donne sa version

logo de Sports.fr Sports.fr 14/02/2018 Olivier Chauvet

Mario Balotelli s'est plaint d'insultes racistes venant des tribunes samedi lors de Dijon-Nice (3-2). L'arbitre de la rencontre, M. Rainville, qui a sorti un carton jaune à son encontre, donne ce mercredi sa version des faits.  

Mario Balotelli. © Twitter @ogcnice Mario Balotelli.

L'affaire a fait grand bruit le week-end dernier. Samedi soir lors du match de la 25e journée de Ligue 1 opposant le DFCO à l'OGCN (3-2), Mario Balotelli s'est plaint d'insultes racistes et en a fait part à l'arbitre, qui, en guise de réponse, lui a attribué un carton jaune pour provocation envers le public. Si le club azuréen a saisi la LFP pour faire toute la lumière sur cette question, le Syndicat des arbitres du football d'élite (SAFE) s'est exprimé par le biais d'un communiqué ce mercredi. 

En préambule, le SAFE a d'abord tenu à condamner les faits s'ils étaient avérés: "Le SAFE et les arbitres dénoncent toute forme de discrimination et soutiennent la lutte contre le racisme, écrit ainsi en préambule le SAAFE. Raillés de toutes parts, bafoués, dénigrés, insultés et parfois frappés, les arbitres sont souvent eux-mêmes mis au ban de la société. Le SAFE et les arbitres sont donc des acteurs engagés qui défendent les valeurs de partage, de mixité, de cohésion et de tolérance véhiculées par le football. Ils sont les garants sur les terrains du respect des règles, de la protection des acteurs et de l’image du Football".

Je peux comprendre une telle réaction d'un joueur touché par ce genre d'insultes

Nicolas Rainville, l'arbitre de la rencontre

Le syndicat des arbitres a ensuite tenu à expliquer le déroulement des faits et a assuré de son son soutien, l'arbitre de la rencontre, Nicolas Rainville, qui a fait l'objet d'une plainte de la part d'une association, le CRAN (conseil représentatif des associations noires): "Aujourd’hui, le SAFE prend connaissance de l’action intentée par le CRAN à l’encontre de M. Nicolas Rainville. Rappel des faits : Dijon FCO - OGC Nice du 10 février 2018, en Ligue 1, l’arbitre avertit M. Mario Balotelli pour un comportement qu'il juge alors provocateur envers le public (gestes). Dans la foulée, le joueur explique son attitude à l'arbitre ; celui-ci saisit immédiatement le délégué pour une intervention auprès du public, conformément aux dispositions prévues par la LFP. A l’issue de la rencontre, l'arbitre a rédigé un rapport auprès des instances pour relater les circonstances de cet avertissement et seules celles-ci jugeront de la sanction infligée à M. Mario Balotelli".

M. Rainville a par ailleurs confirmé n'avoir pas entendu ces insultes, tout comme les autres acteurs de la rencontre: "Je confirme ne pas avoir entendu d’insultes ou de cris émis par la tribune. Si j'avais entendu "des cris de singes" comme indiqué dans la demande de l’OGC Nice, je n'aurais à aucun moment adressé un avertissement à M. Mario Balotelli. Je peux comprendre une telle réaction d'un joueur touché par ce genre d'insultes". C'est désormais à la LFP, qui va utiliser les sons et les images enregistrés lors de cette rencontre, de faire toute la lumière sur ce triste épisode.   



AUSSI SUR MSN : 25e j. - Dall'Oglio condamne "un cas isolé" dans les insultes racistes à l'encontre de Balotelli

Relire la vidéo


Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon