Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

DÉVOILÉ : Les critères de sélection de Didier Deschamps pour sa liste des 23

logo de 90min 90min 17/05/2018 Nathan
Didier Deschamps smiling for the camera: Germany v France - International Friendly © Alexander Hassenstein/GettyImages Germany v France - International Friendly

​Le football français connaît une semaine chargée en émotions. Après la finale de l'Europa League malheureusement​ perdue par l'Olympique de Marseille hier soir face à l'Atletico Madrid (0-3), la France est pendue aux lèvres du sélectionneur, Didier Deschamps, qui annoncera ce soir (20h, en direct sur TF1) la liste des joueurs qui l'accompagneront en Russie dans les semaines à venir. 

Pratiquement deux années après la défaite concédée face au Portugal en finale de l'Euro en France, Didier Deschamps n'a rien eu d'autre en tête que le Mondial en Russie. Le sélectionneur s'est efforcé durant cette période d'entre-deux compétitions d'expérimenter différents systèmes de jeu, devant faire avec les blessures de certains joueurs sur lesquels ils pouvaient compter. 

Au total, le staff de l'équipe de France s'est concentré sur u ne cinquantaine de joueurs lors des deux dernières saisons dont 23 auront le privilège de représenter le drapeau tricolore lors de la compétition la plus prestigieuse et la plus attendue au monde.  Si le dernier mot revient évidemment au sélectionneur, il sait s'entourer et écouter les remarques et analyses de son staff à en croire son adjoint, Guy Stefan.

On a beaucoup discuté avec Didier, le staff technique, mais aussi Franck Raviot (entraîneur des gardiens) et Grégory Dupont (préparateur physique) pour prendre les meilleures décisions. Didier nous écoute, demande conseil, mais prend la décision finale.

La construction d'un groupe solide chère à DD

Fier de son expérience de joueur sous les ordres d'Aimé Jacquet, le champion du monde 98 sait à quel point il est important de construire un groupe équilibré mais surtout une équipe soudée, en laissant de côté tout éventuel fauteur de trouble. Le meilleur exemple reste à ce jour celui de Karim Benzema, dont la carrière pourrait suffire à lui assurer une place de titulaire mais qui  n'est plus entrée dans les plans de Deschamps depuis l'affaire Valbuena.

Les qualités footballistiques sont essentielles, mais laspect social et l’état desprit sont aussi très importants» , répète Deschamps. 

Cela ne veut évidemment pas dire qu'il occulte l'aspect technique mais qu'il favorisera, à compétences égales, un joueur qui saura se fondre dans un collectif, quitte à adapter la tactique autour de ce type de joueurs. 

Il faut toutefois noter et espérer que le coach des bleus prendra en compte le fait qu'il devra gérer des ego autrement plus imposant que ceux qu'avait à gérer Aimé Jacquet vingt ans auparavant dans un monde du football bien moins touché par le star système.

Publicité
Publicité

Plus de 90min

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon