Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Dembélé, Thauvin et ces Bleus qui jouent gros face à l'Islande

logo de RMC Sport RMC Sport 11/10/2018 RR

Match amical oblige, Didier Deschamps devrait profiter de la rencontre face à l'Islande, ce jeudi à Guingamp (21h), pour lancer des éléments d'ordinaire abonnés au banc de touche. Lucas Digne, Presnel Kimpembe, Ousmane Dembélé et Florian Thauvin pourraient en profiter pour marquer des points.

Dembélé, Thauvin et ces Bleus qui jouent gros face à l'Islande © AFP Dembélé, Thauvin et ces Bleus qui jouent gros face à l'Islande

Revoilà nos champions du monde! Un mois après la géniale fête du Stade de France, les Bleus s’apprêtent à ouvrir pour de bon la page de l’après-Mondial avec la réception de l’Islande, ce jeudi à Guingamp (21h). Match amical oblige, Didier Deschamps devrait se lancer dans quelques expérimentations à Roudourou. D’après sa dernière mise en place, l’équipe de France devrait débuter avec un joueur qui n’était pas du voyage en Russie (Lucas Digne) et des éléments d’ordinaire cantonnés au banc de touche (Presnel Kimpembe, Ousmane Dembélé, Florian Thauvin). Pour ces quatre-là, cette rencontre face à l’Islande est l’occasion d’envoyer un message fort à la concurrence.

Lucas Digne

Il ne s’en cache pas. Cinq mois après, Lucas Digne a toujours autant de mal à comprendre la décision de Deschamps de l’avoir placé sur la liste des suppléants pour le Mondial, alors qu’il avait signé de bonnes prestations en préparation. "Je m’attendais à être dans la liste. Ça a été une déception", confiait-il cette semaine à L’Equipe. A lui de prouver dès ce jeudi qu’il est capable de tourner la page pour tenter de bousculer la hiérarchie à un poste où il a une vraie carte à jouer. Si Lucas Hernandez a marqué des points avec sa très bonne Coupe du monde, Benjamin Mendy est régulièrement plombé par des pépins physiques et Deschamps l'a récemment taclé sur son hygiène de vie. Digne, lui, enchaîne les titularisations avec Everton, qu’il a rejoint cet été après deux saisons au Barça.

Presnel Kimpembe

Remplaçant lors du Mondial derrière Samuel Umtiti et Raphaël Varane, Presnel Kimpembe peut-il espérer à l'avenir autre chose qu'une place sur le banc des Bleus? "Il est en progression constante. Il sait pourquoi il est là", a répondu Deschamps cette semaine. Déjà titulaire à six reprises cette saison en Ligue 1 avec le PSG, malgré la concurrence de Thiago Silva et Marquinhos, Kimpembe ne compte pour l’instant que trois sélections en équipe de France. Sa seule titularisation a eu lieu face au Danemark (0-0) au Mondial. Dans un match insipide, il avait eu du mal en début de partie, avant de monter peu à peu en puissance. A Roudourou, il a l’occasion de montrer un visage bien plus séduisant et plus autoritaire. Même si l’opposition ne devrait pas être particulièrement relevée.

Ousmane Dembélé

Il est assurément l’un des joueurs dont Deschamps a le plus parlé ces derniers jours. "A lui de prendre conscience de toutes les exigences du football de haut niveau", avait lancé le patron des Bleus il y a une semaine. "Il a la capacité à allumer des incendies, mais c’est encore un jeune joueur (21 ans), qui a besoin de gagner en maturité sur le terrain et en dehors", a-t-il ajouté mercredi. S’il n’hésite pas à le mettre en garde, Deschamps apprécie les qualités du Barcelonais, qu’il devrait donc lancer d’entrée contre l’Islande. Rarement convaincant sous le maillot bleu, notamment en Russie, Dembélé doit saisir sa chance. Et prouver qu’il peut enfin signer une prestation aboutie, lui qui s’est jusqu’à présent contenté de rares fulgurances, avec notamment ce joli but inscrit face à l'Italie en juin (3-1).

Florian Thauvin

Sauf surprise de dernière minute, Florian Thauvin connaîtra en Bretagne sa première titularisation chez les Bleus, lui qui a pour l’instant eu droit à cinq petites entrées en jeu, dont la dernière face à l’Argentine en huitièmes de finale de la Coupe du monde (4-3). Indispensable à l’OM (22 buts et 11 passes décisives la saison dernière en Ligue 1, rien que ça), le natif d’Orléans doit en profiter pour prouver qu’il peut être plus qu’un second couteau en sélection. Entre Mbappé, Lemar, Dembélé, sans oublier Matuidi et ceux en salle d’attente (Martial, Coman), la concurrence est forte dans les couloirs offensifs. Mais une place se libérera peut-être à l’avenir si Deschamps se décide à installer Mbappé en 9 à la place de Giroud, comme il le fera ce soir. Déjà auteur de 7 buts depuis le début de saison en Ligue 1, Thauvin serait bien inspiré de se montrer aussi décisif face à l’Islande.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon