Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Djetou accuse Deschamps et Desailly

logo de Sports.fr Sports.fr 13/06/2018 Anthony Lefort

L'ancien défenseur et milieu de terrain Martin Djetou n'a pas été champion du monde en 98 à cause, selon lui, de Didier Deschamps et Marcel Desailly.

Desailly Deschamps © Fournis par Newsweb Desailly Deschamps

Il a été l’un des six joueurs de l’équipe de France exclus, non retenus, à la veille de la Coupe du monde 1998. Il y avait Lionel Letizi, Ibrahim Ba, Sabri Lamouchi, Pierre Laigle, Nicolas Anelka et lui. Martin Djetou. C’était un vendredi soir, un vendredi noir. Un 22 mai. À Clairefontaine, lieu du stage de préparation. Son monde s’est écroulé. Son rêve s’est brisé. Le timide Djetou, contrairement à ce que l’on croit généralement, n’était pas blessé. Mais il a été blessé par le choix d’Aimé Jacquet et son staff, évidemment… "On jouait au ping-pong, se souvient l’ancien défenseur et milieu de terrain de Monaco dans le journal Libération ce mercredi. J’étais avec les jeunes – Henry, Trezeguet, Anelka – lorsque l’intendant Henri Émile a prononcé mon nom. J’ai tout de suite compris… Et j’ai dit au revoir à tout le monde."

On n’a rien en commun !

Martin Djetou

Le choc est brutal: "Je n’avais jamais envisagé de partir, de ne pas y être… À aucun moment". Pourtant c’est arrivé. Cela lui est arrivé ! Et cela l’a changé… "Je sortais très peu, je ne buvais pas d’alcool. Et là… Je suis resté une semaine entière à Paris à aller en boîte pour évacuer ma déception, confie-t-il. On devait recevoir des billets pour les matches des Bleus, on n’en a pas eu (excepté Lionel Letizi, qui a eu deux places pour la finale, N.D.L.R.)… Ça ne m’a pas empêché de suivre le Mondial à la télé, de les supporter. Après je n’ai plus été le même, plus le guerrier que l’on connaissait. J’étais touché, même comme homme. Ça se voyait sur le terrain, mes performances n’étaient plus les mêmes."

Djetou en veut-il à quelqu’un en particulier ? "Ce sont Deschamps et Desailly (la concurrence, N.D.L.R.) qui n’ont pas fait pencher la balance de mon côté, répond-il. Il y avait une énorme pression et on aurait tapé sur les cadres si ça s’était mal passé. Donc sur eux… Vieira et moi, on représentait la relève. Desailly sortait d’une saison pas terrible avec le Milan et, moi, j’avais été rayonnant. Il fallait m’éliminer… Ç’a marché, chapeau !" Ils ont été sacrés. Ils ont été couverts de gloire. Pas lui. "Aujourd’hui, je suis content pour eux, conclut-il alors qu'il compose "France 98". Mais je n’ai rien partagé avec eux, je n’ai rien vécu de fort avec eux. On n’a rien en commun ! C’est comme ça, c’est la vie…" La vie d’un banni. La vie de Martin Djetou, 43 ans, devenu entraîneur des moins de 16 ans de Strasbourg.


AUSSI SUR MSN : Génération 98 : la tristesse des non-sélectionnés de la dernière heure

Relire la vidéo

Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!



Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon