Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Fichage ethnique au PSG : le club soigne sa défense

Des recruteurs du Paris Saint-Germain auraient fiché les jeunes joueurs qu'ils étaient chargés de recruter selon leur couleur de peau. Ils étaient classés selon quatre catégories : Français, Africains, Antillais et Maghrébins. Or ce mode de repérage discriminatoire est illégal. Pour sa défense, la direction du club évoque l'initiative individuelle d'un homme : Marc Westerloppe, ancien joueur aujourd'hui membre de l'équipe technique du club de Rennes (Ille-et-Vilaine). "Sentiment de trahison" "J'ai un sentiment de trahison puisque le Paris Saint-Germain est extrêmement solide, fort et déterminé à lutter contre toutes les discriminations", assure Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du PSG. La cellule de recrutement mise en cause a été dissoute fin juillet 2018 et une enquête interne est actuellement diligentée au sein du club pour tenter de déterminer les responsabilités de chacun.
image beaconimage beaconimage beacon