Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

"Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi": Histoire d'un nouvel hymne marseillais qui agace à Lyon

logo de RMC Sport RMC Sport 16/05/2018 C. P.

La finale de la Ligue Europa, qui se tiendra ce mercredi soir au Groupama Stadium de Lyon, a inspiré les supporters de l'OM. Ils ont inventé pour l'occasion une chanson destinée au président de l'OL, Jean-Michel Aulas, qui l'a particulièrement mal accueillie.

Des supporters de l'OM © JFK / EXPA / APA / AFP Des supporters de l'OM

C'est l'hymne officieux des supporters de l'OM pour cette finale de Ligue Europa. "Jean-Michel Aulas, oh grosse pét****, on va tout casser chez toi!". Que ce soit dans les travées du stade Vélodrome, à la télévision ou sur les réseaux sociaux, difficile de passer à côté de ce chant imaginé spécialement pour le match de l'OM face à l'Atlético de Madrid, qui se tiendra ce jeudi soir au Groupama Stadium de Lyon. 

L'origine de la chanson

Les supporters phocéens ont profité de l'occasion de disputer une finale européenne sur les terres du rival lyonnais pour adresser un petit pied de nez au médiatique président du club, Jean-Michel Aulas. Et se sont inspirés d'un chant anglais pour rythmer le tout.

Si cet air entraînant vous rappelle quelque chose, c'est que vous l'avez sûrement déjà entendu avant. Pour cause, il est régulièrement entonné par les supporters anglais, qui ont inventé "Don't take me home", pour scander leur envie de rester au stade à boire des bières plutôt que de retourner travailler. 

Les fans de West Ham avaient ensuite créé un chant à l'honneur de Dimitri Payet sur les mêmes notes, "We've got Payet", alors que le Français faisait les beaux jours du club anglais en 2016, juste avant de poser ses valises à Marseille.

Plainte d'Aulas

Une première version marseillaise, assez "soft", a vu le jour au cours de la demi-finale de Ligue Europa de l'OM face à Salzbourg, qui présageait une qualification phocéenne pour la finale, programmée à Lyon. Les supporters se plaisaient alors à entonner "Jean-Michel Aulas, on va la gagner chez toi". 

Avant qu'une version, plus agressive ("Jean-Michel Aulas, oh grosse pét****, on va tout casser chez toi!"), ne lui emboîte le pas et se popularise. Au point d'agacer fortement le principal concerné, Jean-Michel Aulas, qui redoute des débordements à l'intérieur et en dehors de son stade à la suite de la diffusion de cette chanson.

Le président de l'OL est allé jusqu'à porter plainte pour "provocation au délit de destructions" auprès du Parquet du Tribunal de grande instance de Lyon.

Appel au calme du côté marseillais

Le clan marseillais a de son côté tenté de calmer le jeu. Après la qualification face à Salzbourg en demi-finale, Adil Rami a déclaré en zone mixte: "On va tout casser chez Aulas, mais avec du respect". Avant que Maxime Lopez, quelques jours plus tard, ne précise en conférence de presse: "On va là-bas pour tout casser, mais sportivement. Il ne faut pas oublier que c'est une fête, il ne faut pas non plus disjoncter".

Le président de club, Jacques-Henri Eyraud, qui a eu quelques tensions avec son homologue lyonnais en amont de la finale, a tenté de rassurer en début de semaine:

"Jean-Michel et moi sommes convaincus que le spectacle doit être à la hauteur et il ne doit y avoir aucun incident dans le stade comme en dehors. Les fans de l'OM ont envie de montrer leur vrai visage, qui n'est pas un visage de violence".

En attendant, l'hymne marseillais, qui a inspiré les internautes ces derniers jours, avec des reprises en instrumental ou encore en rap, risque de torturer l'esprit de nombreuses personnes tout au long de la journée...

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon