En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Vestiaire: quand Rolland Courbis faisait ses compos depuis la prison

logo de RMC Sport RMC Sport 17/02/2017 D.W
© Fournis par BFMNews

Ce jeudi dans Le Vestiaire, sur SFR Sport 1, Rolland Courbis est revenu sur son passage en prison quand il entraînait Toulon. Une détention qui n’empêchait pas le coach de réaliser ses compositions d’équipes.

Entraîneur du SC Toulon entre 1986 et 1990, Rolland Courbis a passé trois mois en prison après l’affaire de la « caisse noire » du club varois. Dans Le Vestiaire sur SFR Sport 1, le technicien revient sur cette période, et sur sa gestion de l’équipe depuis sa cellule.

« Delio Onnis était mon adjoint. Je réfléchissais aux compos, je soumettais l’idée mais je ne faisais pas une obligation de la suivre. Je n’étais pas là pour voir la forme des joueurs à l’entraînement. Sur sept ou huit joueurs, sans mon aide, il aurait mis les mêmes. Mais après, sur les sept ou huit autres qui se partageaient trois places de titulaire, on en discutait. »

« J’avais toujours la tête au football »

« Ça a duré trois mois, et l’incidence sur le classement n’était pas trop mal car c’était exagéré que je me retrouve là. On avait à disposition une petite salle pour essayer de meubler les journées car elles sont assez longues, même si, depuis la cellule, j’avais toujours la tête au football. Je voyais certains matchs, d’autre fois des résumés. »

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon