Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'OM gifle le Stade Rennais

logo de Sofoot Sofoot 13/01/2018 Par Steven Oliveira

À l'image d'un Florian Thauvin époustouflant et auteur d'un but et d'une passe décisive, l'Olympique de Marseille n'a fait qu'une bouchée du Stade Rennais (0-3). La France est prévenue, Marseille sera dans la course au podium et Thauvin compte bien être présent en Russie en juin prochain.

© Fournis par Newsweb Rennes 0-3 Marseille © Fournis par Newsweb

Buts : Germain (35e), Sanson (45e) et Thauvin (82e) pour l'OM.

Les supporters rennais commencent peu à peu à quitter l’enceinte du Roazhon Park, Clément Turpin regarde le temps additionnel restant sur sa montre, Lucas Ocampos se fait engueuler par Rudi Garcia. Florian Thauvin, lui, se rend compte de la position avancée de Tomas Koubek et dégaine une frappe puissante depuis la ligne médiane. Un coup de génie qui va s’encastrer sur la barre transversale (91e). Pas loin d’avoir inscrit le plus beau but de l’année 2018, Flotov préfère avoir le sourire. Et il a de quoi, les Marseillais ont roulé sur le Stade Rennais samedi après-midi et l’international français y est pour beaucoup avec son but et sa passe décisive. La routine pour Florian Thauvin en somme.

Flotov acte I

Douché par le Stade Rennais au Vélodrome lors du match aller (1-3), éliminé par les Bretons en huitièmes de finale de Coupe de la Ligue, l’Olympique de Marseille avait à cœur de se venger des hommes de Sabri Lamouchi. Et cela s’est vu dès les premières secondes où les Marseillais se sont de suite dirigés vers l’avant pour mettre en danger Tomas Koubek mais Lucas Ocampos n’est pas assez puissant sur ses deux premières tentatives (1e et 15e). À l’image d’un Dimitri Payet rayonnant au poste de meneur de jeu, l’OM maîtrise parfaitement son sujet au moment où Florian Thauvin gratte un penalty. Pourtant impeccable dans cet exercice, le Robben français voit sa tentative magnifiquement détournée par le portier tchèque (26e).

Pas de quoi dégouter Flotov pour autant qui va se rattraper quelques minutes plus tard en envoyant un amour de ballon à Valère Germain qui ne tremble pas au moment de faire trembler les filets (0-1, 35e). En face, le Stade Rennais, très vite amputé de Whabi Khazri, attend sa chance avant de piquer en contre dans le dos de Bouna Sarr, titularisé au poste de latéral droit. Une tactique presque payante, mais Steve Mandanda est intraitable devant Bourigeaud (23e) tandis que Hiroki Sakai sauve les siens sur sa ligne en détournant la frappe à bout-portant de Ismaila Sarr (41e). Avant que les Rennais se fassent avoir à leur propre jeu. Sur un contre rondement mené, Morgan Sanson décale Valère Germain qui lui remet en retrait. Une aubaine pour l’ancien montpelliérain qui fait alors parler sa jolie frappe du droit (0-2, 45e).

Flotov acte II

Euphorique en première période, l’Olympique de Marseille baisse largement le pied en début du second acte. Une baisse de régime dont ne profite pas le Stade Rennais trop brouillon et incapable de passer la tour de contrôle Luis Gustavo ou le roc défensif Rolando. Devant ce match devenu haché, Rudi Garcia décide alors d’ajouter un peu de folie en sortant Payet pour faire entrer Zambo Anguissa et ainsi gérer le score ou plus si affinités en contre. Et c’est sur cette phase de jeu que Florian Thauvin offre au public du Roazhon Park sa spéciale qui frôle la transversale de Koubek (70e). Mais là encore, l’international français ne se laisse pas désabuser par un échec et c’est lui qui vient tuer le suspens en reprenant d’un joli coup de boule le centre parfait de Luis Gustavo (0-3, 83e). Le match plié, Rudi Garcia peut alors faire son cadeau de Noël à Henri Bédimo en lui offrant ses premières minutes de la saison avant d’aller fêter ce succès avec les nombreux supporters marseillais venus affronter le froid breton.

Rennes (4-4-2) : Koubek - Traore (Zeffane, 81e), Gelin, Mexer, Bensebaini - Bourigeaud, Andre, Lea Siliki, Hunou - Khazri (Llamas, 40e), Sarr (Amalfitano, 77e). Entraîneur : Sabri Lamouchi.

Marseille (4-2-3-1) : Mandanda - Sarr, Rami, Rolando, Sakai - Gustavo, Sanson (Bedimo, 85e) - Thauvin, Payet (Anguissa, 68e), Ocampos - Germain (N'Jie, 75e). Entraîneur : Rudi Garcia.

© Fournis par Newsweb
Publicité
Publicité

Plus d'info : Sofoot.com

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon