Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Lucas Ocampos buteur, l’Argentine accroche l’Allemagne

logo de Football 365 Football 365 09/10/2019 Robert LANGER

Malgré un avantage de deux buts à la pause, l’Allemagne a dû se contenter d’un match nul lors du choc de mercredi soir contre l’Argentine (2-2). L’Albiceleste est notamment sur une réalisation de l’ancien Marseillais et Monégasque Lucas Ocampos.

Joachim Low © Panoramic Joachim Low

Malgré un avantage de deux buts à la pause, l’Allemagne a dû se contenter d’un match nul lors du choc de mercredi soir contre l’Argentine (2-2). L’Albiceleste est notamment sur une réalisation de l’ancien Marseillais et Monégasque Lucas Ocampos.

Grâce à des réalisations de Serge Gnabry (15eme) et de Kai Havertz (22eme), l’Allemagne pensait certainement avoir fait le plus dur lors de la réception de l’Argentine, mercredi soir. Avec un avantage de deux buts à la pause, les troupes de Joachim Löw étaient parfaitement lancées lors de ce match amical, mais les visiteurs n’ont rien lâché devant les 45 197 spectateurs du Signal Iduna Park de Dortmund. Alors qu’Angel Correa et Marco Rojo ont logiquement cédé leur place à la mi-temps (le joueur de Manchester United a été catastrophique en défense), les joueurs de Lionel Scaloni ont trouvé les ressources nécessaires pour recoller.

Coaching décisif avec les entrées d'Alario et Ocampos 

Privés de Lionel Messi, les Argentins sont d’abord revenus par l’intermédiaire de Lucas Alario. Quelques minutes après avoir remplacé un décevant Paulo Dybala, l’attaquant du Bayer Leverkusen a relancé le suspense avec coup de tête hors de portée de Marc-André ter Stegen (66eme). Dans la foulée, l’ancien sociétaire de River Plate n’a pas été loin d’un doublé (78eme), mais c’est un ancien pensionnaire de Ligue 1 qui a fini par égaliser. Entré à la pause, l’ex-Monégasque et Marseillais Lucas Ocampos – qui a été transféré cet été au FC Séville – a inscrit son premier but… pour sa première sélection avec les coéquipiers de Nicolas Otamendi. Légèrement décalé sur le côté gauche de la surface allemande, le natif de Quilmes a surpris ter Stegen avec une frappe du pied droit au premier poteau (85eme), le ballon étant contré par Emre Can. Après avoir donné l'impression de maitriser cette rencontre, la Mannschaft a fini par craquer au niveau défensif, mais il faut souligner l'abnégation adverse.

Publicité
Publicité

Plus de Football 365

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon