Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Montpellier, le futur comme seule éclaircie

logo de Sport24 Sport24 il y a 6 jours Quentin Burban

Neuvièmes, les Montpelliérains sont dos au mur avant d’amer défier le RCT (samedi, 17h), mal en point(s) lui aussi (10 e). Le vice-champion de France semble n’être plus que l’ombre de lui-même.

© Panoramic

Il est de ces années dont on se passerait bien. Ou dont on voudrait mettre un terme tout de suite. Sans réelles explications. Sans trouver la moindre éclaircie. Dans la tête du Montpellier Herault Rugby (MHR), des choses trottent. Le club tergiverse et peut parfois perdre patience. Et il y a de quoi. L’an passé, le MHR dominait outrageusement la phase régulière du Top 14 mais avait vu Castres soulever le bouclier de Brennus sous ses yeux, au Stade de France (13-29). Le deuxième revers après 2011. Et certainement le plus douloureux.

Or tout laisse à penser que certains ne s’en sont toujours pas relevés. Dans l’exercice actuel, les Montpellierains donneraient beaucoup pour faire partie des six équipes présentes en phase finale. A la neuvième place, les hommes de Vern Cotter sont à… dix points de la 6 place occupée par Bordeaux-Bègles et n’ont qu’un point d’avance sur leur adversaire du week-end, Toulon. Eliminés dès la première phase de Champions Cup, les Héraultais ont vu poindre l’orage qui planait au-dessus de leurs têtes.

Ruan Pienaar sur le départ ?

Les tensions révélées dans nos colonnes entre les joueurs français et sud-africains semblent bien profondes. Selon les informations du Midi Olympiquede ce vendredi, le demi de mêlée sud-africain Ruan Pienaar (35 ans, 88 sélections) pourrait ne plus jamais porter les couleurs du club sudiste. Un accord entre les deux parties aurait été trouvé. Dans un vestiaire où les Springboks sont en nombre (pas moins de 10), Ruan Pienaar était, selon certains, l’un des éléments perturbateurs de l’effectif. Critiqué, malheureux (sa femme et ses enfants sont retournés vivre à Belfast, le déménagement ayant eu lieu… le jour de la finale), affecté par l’échec face à Castres l’an passé, le Sud-Africain, qui a dû rentrer d’urgence dans son pays natal suite au décès de sa sœur, symbolise à lui seul le désastre collectif montpelliérain.

On peut alors se demander comment Montpellier peut relever la tête ? Face à Toulon, autre club majeur du Top 14 en crise, l’occasion peut être belle de redorer le blason ? Dans la tête du coach néo-zélandais, Vern Cotter, la possibilité de rejoindre les phases finales est quasi nulle. Logique. Alors, il se projette déjà sur la saison prochaine. Dans Var Matin, celui que l’on surnomme «Le Sorcier» a livré son sentiment avant d’affronter Toulon. «Notre but, aujourd’hui, est de bien finir une saison mal entamée, confie-t-il. On va donc tout jouer au maximum en faisant, je l’espère, preuve d’un état d’esprit irréprochable. Ça bosse bien. L’important est de se montrer performant et de construire pour le futur. Ca fait aussi du bien de se projeter.»

L’avenir comme porte de secours à une saison blanche, donc. La première depuis la saison 2014-2015 que le MHR avait conclue à la 8 place. Une phase régulière qui fut dominée par… Toulon. «Les Toulonnais sont un peu dans la même situation que nous, avec un manque de confiance, un effectif bousculé, et de nombreux changements survenus à l’intersaison. Alors un match nul ce serait bien, non ?», conclut Vern Cotter.



AUSSI SUR MSN : 5e j. - Guirado fait le point sur l'affaire de son capitanat

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports24.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon