Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

PSG - Equipe de France : Kylian Mbappé est-il déjà indispensable aux Bleus ?

logo de Le Parisien Le Parisien 06/10/2017 Dossier réalisé par Christophe Bérard, Yves Leroy, Bertrand Métayer et Dominique Sévérac

Très certainement titularisé samedi pour le rendez-vous capital en Bulgarie, l'attaquant du PSG semble tout aussi incontournable en équipe de France. Neuf anciens internationaux livrent leur sentiment sur le jeune surdoué.

Le Parisien: Passé dans une autre dimension depuis son transfert au PSG, Kylian Mbappé doit maintenant confirmer avec l’équipe de France. Ses coéquipiers vont scruter ses performances, comme c’est déjà le cas à l’entraînement. © AFP/ FRANCK FIFE Passé dans une autre dimension depuis son transfert au PSG, Kylian Mbappé doit maintenant confirmer avec l’équipe de France. Ses coéquipiers vont scruter ses performances, comme c’est déjà le cas à l’entraînement.

À 18 ans, il est déjà une solution et si jamais il constitue un problème pour Didier Deschamps, c'est seulement à l'instant où le sélectionneur se demande à la place de qui il doit l'aligner. L'affirmation de Kylian Mbappé explose la hiérarchie des couloirs où Payet et Sissoko s'étaient installés depuis l'Euro dans le 4-4-2 des Bleus. C'est ce dernier qui devrait pâtir samedi en Bulgarie de la deuxième titularisation en sélection du Parisien, un enchaînement qu'il n'a jamais connu. Il a avoué jeudi, depuis Clairefontaine : «Je ne me suis toujours pas imposé en équipe de France.» Mais il en va de l'équipe nationale comme du PSG : il éteint très vite la concurrence. Il a mis Draxler ou Di Maria sur le banc, permettant tout de suite de voir qu'il apporte plus et mieux. Il n'y a aucune raison qu'il ne se rende pas indispensable aussi sous la tunique tricolore.

Nous avons posé la question à neuf anciens attaquants internationaux, parmi lesquels des champions du monde, d'Europe ou olympiques, pour savoir si Mbappé doit déjà être un titulaire indiscutable. Pour l'instant, la trajectoire de Kylian Mbappé repousse toutes les limites. Il arrive quelque part et on se demande comment on a pu vivre sans lui avant. Si les Bleus semblent lui résister encore (un peu), c'est à cause d'une forme de fébrilité de Deschamps ou d'une volonté d'intégration en douceur, c'est selon. Le patron des A l'a titularisé lors de deux matchs amicaux et seulement lors d'une rencontre qui comptait, face au «petit» Luxembourg. Samedi, le transitoire prend fin et le voilà dans le grand monde, qui semble le sien : un match décisif pour la qualification pour le Mondial 2018.

Comment il est vu par d'anciens internationaux

Yannick Stopyra (33 sélections, 11 buts) : «Ne pas le brûler trop vite»

«Il mérite tous les superlatifs qu'on lui adresse et, en même temps, j'ai envie de prendre mon temps avec lui. Il ne faut pas le brûler trop vite. Mbappé sera vraiment indispensable quand il aura montré qu'il est capable d'enchaîner plusieurs saisons de très haut niveau. Ce qui est la marque des grands. Il est facile de surprendre une année mais, ensuite, les adversaires commencent à analyser votre jeu, et c'est là qu'il faut montrer sa supériorité. Son potentiel est énorme mais la sagesse commande de patienter avant d'en faire un des cadres de l'équipe de France.»

Youri Djorkaeff (82 Sélections, 28 buts) : «Il offre plus d'options»

«Il n'a pas encore assez de sélections pour être indispensable. Je dirais plutôt qu'il est incontournable. Il va devenir un leadeur offensif. Son positionnement n'est pas le débat. Dans une attaque très mobile qui permute, il est très à l'aise, comme au PSG. Il est capable de commencer sur un côté et de finir dans l'axe et vice-versa. Il offre plus d'options à l'entraîneur. Il confirme en ce début de saison les qualités éclatantes du joueur de Monaco. Sa communication et son intelligence de jeu font oublier son jeune âge. Je ne vois pas comment ni pourquoi il perdrait son football. Il aura plus de pression en équipe de France, mais il la gère bien.»

Gérard Soler (16 sélections, 4 buts) : «Deschamps peut déjà lui donner les clés»

«Il est déjà indispensable tout simplement car il possède des qualités que les autres Français n'ont pas. À lui seul, il peut changer le cours d'un match. C'est un extraterrestre. Deschamps peut déjà lui donner les clés du camion. Arrêtons de nous focaliser sur l'âge. Il n'y a qu'en France qu'on fait ça. Vous croyez qu'ailleurs, les autres pays hésiteraient à le faire jouer tout le temps sous prétexte qu'il n'a que 18 ans ?»

Bernard Lacombe (38 sélections, 12 buts) : «Il faut le laisser mûrir»

«Indispensable, c'est parler un peu rapidement. Mais il y a longtemps que je n'ai pas vu un joueur avec un tel talent... Depuis Thierry Henry. Il va vite, il a de bons appuis, il est adroit et, quand il parle, on dirait qu'il a 35 ans. Il deviendra un joueur indispensable aux Bleus mais, là, c'est encore trop tôt. Il sera indiscutable quand il aura marqué autant de buts que Platini ! Il faut le laisser mûrir. Sur ses qualités intrinsèques, il est indispensable. Mais après, une saison est longue, avec de la pression, l'agressivité des adversaires qui ne font pas de cadeaux...»

Maryan Wisniewski (33 sélections, 12 buts) : «Je suis épaté»

«Vu tout ce qu'il a démontré, il est déjà incontournable. Il amène le danger, la clairvoyance, la vitesse, la qualité de passe, et il marque.Je suis épaté. Il a explosé la saison dernière et il confirme à chaque fois qu'il a le ballon. Giroud marque des buts. Lui, il sait faire ça, mais aussi les apporter. Il est un peu tôt pour construire l'équipe autour de lui parce que Giroud et Griezmann sont bien présents, mais il faut les associer.»

Sidney Govou (49 sélections, 10 buts) : «Seuls Henry et Zidane étaient au-dessus»

«Pour devenir indispensable, il doit jouer. Si j'étais le sélectionneur, je le titulariserais et je composerais l'attaque en fonction de lui. Il dégage quelque chose d'incroyable. En bleu, seuls Henry et Zidane étaient au-dessus de ce que fait Mbappé pour l'instant. Je n'ai jamais vu mieux. Bien sûr, j'ai vu l'éclosion de Benzema ou Ben Arfa, qui étaient aussi des phénomènes. Mais Mbappé, c'est vraiment l'attaquant comme je les aime : percutant et rapide. Il est déroutant, et c'est fantastique !»

Dominique Rocheteau (49 sélections, 15 buts) : «Il pourrait traverser des périodes plus compliquées»

«Le terme indispensable me gêne un peu car il ne faut pas oublier qu'il est encore jeune et qu'il pourrait traverser, dans quelque temps, des périodes un peu plus compliquées en termes d'efficacité. Et même s'il dégage une grande maturité à son âge, sa marge de progression reste grande et il va devenir un joueur complet. Mais si je pousse ma réflexion, il est évident qu'on ne peut pas se passer de lui en ce moment. Il devient un titulaire indiscutable chez les Bleus. Je n'aime pas, par nature, m'enflammer pour un aussi jeune joueur. Mais il est tellement fort !...»

Olivier Rouyer (17 sélections, 2 buts) : «A 18 ans, il fait peur aux autres»

«Dans sa faculté d'accélérer le jeu, dans sa capacité de jouer avec les autres, dans son intelligence de jeu, je dis oui, il est indispensable à 90 %. Il n'y a pas actuellement en équipe de France le même joueur, donc on a besoin de lui. À 18 ans, il fait peur aux autres, c'est incroyable ! Il est tellement hors-norme qu'il est bon tout de suite et partout : à Monaco, en équipe de France et au PSG. Il s'adapte à tous les systèmes. Il est au-dessus de tous les autres jeunes. Il a quelque chose qu'ils n'ont pas. Je ne sais pas quoi, peut-être de la maturité avant l'âge.»

Daniel Xuereb (8 sélections, 1 but) : «Il a tous les talents, il faut en profiter»

«Il est déjà indispensable au PSG et il va le devenir en équipe de France dans les mois à venir. À Monaco et au PSG, il s'est imposé. Il offre un profil qui n'existe pas. Il amène la folie, la percussion qui manquent en sélection, même si la France a beaucoup de qualités. Au PSG, il manquait aussi cette folie et, avec Neymar, il l'apporte. Il amène sa prise de risques. Il n'y a pas d'âge pour devenir indispensable, c'est seulement une question de compétences. Il a tous les talents, il faut en profiter. C'est un plus en équipe de France.»

Une précocité stupéfiante

Kylian Mbappé fêtera samedi sa 7e sélection avec l'équipe de France à l'âge de 18 ans et 8 mois. Une précocité stupéfiante au regard de l'âge auquel d'autres grands joueurs ont honoré leur septième match en bleu.

Karim Benzema : 19 ans et 10 mois.
Nicolas Anelka : 20 ans.
David Trezeguet : 20 ans et 8 mois.
Thierry Henry : 20 ans et 10 mois.
Michel Platini : 21 ans et 9 mois.
Zinédine Zidane : 23 ans et 3 mois.
Antoine Griezmann : 23 ans et 3 mois.

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon