Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Quand De Rossi refuse d’entrer en jeu

logo de Sports.fr Sports.fr 14/11/2017 François Kulawik
De Rossi banc © Twitter De Rossi banc

Invité à se préparer pour entrer en jeu, Daniele De Rossi a opposé une fin de non-recevoir à son entraîneur, lui demandant de privilégier un joueur offensif.

C’est une pierre de plus dans le jardin de Giampiero Ventura, le sélectionneur italien, forcément décrié après l’échec de la Squadra Azzura en barrages de la Coupe du Monde face à la Suède (1-0, 0-0). Alors que le staff technique italien lui demandait d’aller s’échauffer en vue de son entrée en jeu dans les dernières minutes du match face à la Suède, Daniele De Rossi a en effet refusé de se lever de son banc.

Pas par mauvaise volonté ou bouderie mais parce qu’il n’était pas d’accord avec les choix tactiques de son sélectionneur. "Pourquoi me fait rentrer en jeu moi ? On a besoin de gagner, pas de tenir le match nul", aurait ainsi lancé le milieu romain à l’adjoint de Ventura, selon le déchiffrage de la télévision italienne.


Et Daniele De Rossi de pointer ensuite du doigt l’attaquant de Naples Lorenzo Insigne, lui aussi assis sur le banc et plus à même d’inscrire le but qui aurait pu permettre à l’Italie de décrocher sa qualification pour la Russie.

Une scène sur laquelle est revenu l’international italien à l’issue de la rencontre. "J’ai demandé qu’on fasse entrer les attaquants. Insigne et El Shaarawy pouvaient être plus utiles que moi", a-t-il ainsi expliqué au micro de la Rai. Si le Napolitain est resté sur le banc jusqu’au coup de sifflet final, son coéquipier romain est en revanche bien entré en jeu à l’entame de la dernière demi-heure au même titre qu’Andrea Belotti, l’attaquant du Torino (63e). En vain…

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon