Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Real-PSG: les Madrilènes déterminés et confiants dans la presse espagnole

logo de RMC Sport RMC Sport 13/02/2018 LB, à Madrid

Marca se fait l'écho de la détermination ainsi que de l'optimisme des joueurs du Real à la veille de la réception du PSG en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions (mercredi, 20h45). De son côté, AS fait parler le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, qui assure ne pas vouloir de Neymar à Madrid.

Real-PSG: les Madrilènes déterminés et confiants dans la presse espagnole © RMC Sport Real-PSG: les Madrilènes déterminés et confiants dans la presse espagnole

"Les joueurs convoquent le Madridisme". Voici la Une de Marca ce mardi à la veille de Real-PSG en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, avec une photo des joueurs du club Merengue et plusieurs déclarations témoignant de leur détermination mais aussi de leur optimisme.

Le journal madrilène étaie ainsi son propos avec des déclarations notamment de Sergio Ramos. "Nous allons jouer notre vie", "Le PSG est très fort mais nous sommes le Real", "Nous croyons en notre qualité et notre expérience", "Ensemble nous pouvons freiner le PSG", confie ainsi le capitaine du club Merengue. Un discours mobilisateur qui en appelle au soutien des supporters.

"Le grand soir de Nacho"

Marca fait aussi un focus sur "le grand soir de Nacho" qui sera face à Neymar mercredi soir dans le couloir droit de la défense du Real. Le génie brésilien qui "arrive en mode Messi" à Madrid, lui qui est devenu le leader technique incontesté du PSG".

"Je n'aimerais pas voir Neymar au Real", confie le Premier ministre espagol

De son côté AS fait parler le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy qui n’est pas fan dans de Neymar: "Je n’aimerais pas le voir jouer à Madrid" explique-t-il. Le journal explique que le PSG joue davantage que le Real sur cette rencontre puisqu’une défaite serait synonyme de désastre. Illustration avec un dessin de Faro où l’on voit Neymar porter sur ses épaules l’émir du Qatar Tamim bin Hamad al-Than, le président Nasser Al-Khelaïfi,  le directeur sportif Antero Henrique et le coach Unai Emery. Preuve de l’attente suscitée par le recrutement du Brésilien.

As et Marca reviennent aussi sur le positionnement de Guti qui dit clairement qu’il accepterait de prendre en main l’équipe si Florentino Pérez le lui proposait.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon