En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ronaldo soupçonne des "mallettes" offertes au Celta

logo de Sports.fr Sports.fr 19/05/2017 Alban Lagoutte
Cristiano Ronaldo © Reuters Cristiano Ronaldo

Désormais interdites de l'autre côté des Pyrénées, les "primes à la gagne" défrayent de nouveau la chronique suite aux déclarations prêtées à Cristiano Ronaldo, mercredi soir sur la pelouse du Celta de Vigo (1-4).

La tradition est connue de l'autre côté des Pyrénées, mais désormais officiellement interdite par les autorités compétentes. Par le passé, dans le sprint final vers la course à l'Europe, le maintien ou la lutte pour le titre, les équipes concurrentes avaient pour habitude de promettre des primes illégales, versées en liquide, aux adversaires de leurs rivaux directs en cas de résultat favorable.

Ainsi, on aurait pu imaginer le FC Barcelone de Luis Enrique faire miroiter de l'argent frais aux joueurs du Celta de Vigo, qui affrontaient le Real Madrid mercredi soir, en match en retard de la 21e journée du championnat d'Espagne. Les hommes d'Eduardo Berizzo n'auraient toutefois pas fait honneur, eux qui se sont lourdement inclinés à domicile (1-4) et ont indirectement offert un boulevard aux Merengues avant la dernière levée, puisque les troupes de Zinedine Zidane comptent trois points d'avance sur les Blaugranas au classement.

Cette pratique est interdite, mais certaines voix s'élèvent en Espagne pour avancer qu'elle serait encore vivace. Et Cristiano Ronaldo a relancé la polémique des "primes à la gagne", au cours de la rencontre face aux Galiciens mercredi soir. Sur des images captées par Gol TV, on distingue la star portugaise s'adresser à Gustavo Cabral et lui lancer: "tu as eu beaucoup d'argent, une mallette !". Simple échange verbal sur le ton de la provocation ou signe que les temps n'ont pas forcément changé en Liga ?

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon