Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Rudi Garcia : «Une soirée parfaite» pour l'OM

logo de Sport24 Sport24 11/08/2018 La rédaction avec AFP
sport24 © Panoramic sport24

Découvrez les réactions des Marseillais, qui ont parfaitement réussi leur entame en L1 vendredi en dominant Toulouse (4-0).

Rudi Garcia (entraîneur de l'Olympique de Marseille) : «On peut dire que c'est une soirée parfaite, même si on peut toujours faire mieux. Quatre buts sans en encaisser, tous marqués par les attaquants. C'est très bien. Dans un Vélodrome plein, en plus. Cela doit être une grande première en France. On voulait gagner. Je n'étais pas certain de voir de telles envolées, comme en deuxième période. Mais j'ai un groupe de compétiteurs, qui a retrouvé la compétition. Je pensais qu'on en aurait moins dans le moteur. On a aussi été portés par un 12e homme (le public, NDLR). Mais il faut rester humbles. Ce sont juste trois points. (Sur la VAR)A part Luis Gustavo, qui réclame tout de suite penalty, personne ne l'avait vu. Sans la VAR, cela se serait terminé par un corner. Là, c'est une action plus juste. (Concernant la défense)La charnière, c'était bien. J'ai procédé par élimination durant les matches de préparation. Je ne savais pas qui j'allais mettre, mais je savais ce que je voulais et ce que je ne voulais pas. Cette association était la bonne, surtout que, comme on était chez nous, je voulais évoluer avec une équipe offensive. (Sur le mercato)Sportivement, le départ de Franck (Zambo-Anguissa) n'était pas souhaité. C'était une opportunité économique que je comprends et avec laquelle j'étais d'accord. Maintenant, on a plutôt plus besoin d'un joueur que pas besoin.»

Valère Germain (attaquant de Marseille) : «L'an dernier, on avait débuté sur le même genre de match contre Dijon (3-0). Je voulais bien démarrer car l'an dernier j'ai attendu décembre pour mon premier but en L1. Je suis donc satisfait de mon but. En plus, on fait un match plein. (Sur la VAR)Je ne me suis pas rendu compte qu'il y avait main. J'ai compris quand l'arbitre a parlé avec le 4e arbitre.»

Florian Thauvin (attaquant de Marseille) : «Le terrain m'a manqué. J'ai voulu donner le meilleur durant le peu de temps que j'ai joué. En plus je marque. Ce serait pourtant mentir de dire que je suis prêt aujourd'hui. Il va me falloir du temps pour que je sois au top. Après dix jours de préparation, je n'ai que cinq jours d'entraînement dans les jambes.»

Morgan Sanson (milieu de Marseille) : «De loin, j'ai vu la main. Mais comme personne ne disait rien, je pensais que c'était terminé. La VAR favorise les équipes offensives. C'est toutefois long pour le tireur qui doit attendre la décision finale.»

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports24.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon