Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Soupçons de corruption autour du match PSG-Etoile rouge de Belgrade

logo de Liberation Liberation 12/10/2018 LIBERATION

Un dirigeant du club serbe aurait parié une importante somme d'argent sur une défaite de sa propre équipe par cinq buts d'écart. Le PSG avait remporté la rencontre 6-1.

Le Parisien Marco Verratti et le milieu de l'Etoile rouge Marko Marin, le 3 octobre au Parc des princes. © FRANCK FIFE Le Parisien Marco Verratti et le milieu de l'Etoile rouge Marko Marin, le 3 octobre au Parc des princes.

Un très haut dirigeant de l’Etoile rouge de Belgrade aurait misé, avec des complices, 5 millions d’euros sur une défaite par cinq buts d’écart de sa propre équipe contre le PSG, le 3 octobre en Ligue des champions. C’est l’information qu’aurait obtenue l’UEFA par une source anonyme, poussant l’organisation à alerter le Parquet national financier (PNF) avant la rencontre, révèle l’Equipe ce vendredi (abonnés). Et le pronostic de ce dirigeant se révélera juste : l’équipe serbe s’inclinera 6-1 face au PSG. D’après le quotidien sportif, qui relaie les propos de l’informateur de l’UEFA, le dirigeant aurait mis plusieurs joueurs titulaires dans la combine pour s’assurer les gains de plusieurs dizaines de millions d’euros.

L’indic aurait également précisé qu’une rencontre entre ce dirigeant de l’Etoile rouge et Nasser al-Khelaïfi, le propriétaire du PSG, devait avoir lieu la veille du match dans un hôtel cinq étoiles parisien. Une enquête est alors ouverte par les magistrats du PNF, qui saisissent les policiers du Service central des courses et jeux (SCCJ). Une opération est alors montée pour investir le palace en vue de la rencontre entre les deux dirigeants. Finalement, aucun des deux hommes ne se présentera.

«Opérateurs échappant aux radars»

Le lendemain, ces mêmes policiers investissent le Parc des princes, avec la présence d’un expert mandaté par la justice, qui évoque dans un rapport de forts soupçons vis-à-vis de joueurs serbes qui auraient lâché le match. A sens unique, la rencontre a tout de même vu l’Etoile Rouge revenir à 5-1 à la 74e minute, avant que Neymar n’inscrive un but confirmant le pronostic des parieurs. L’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), mise au courant avant la rencontre, a surveillé les paris sur ce match, mais n’a pas relevé de mises suspectes. «Si des sommes anormalement élevées ont été placées, elles l’ont été chez des opérateurs échappant aux radars des régulateurs mondiaux», écrit le quotidien sportif.

Toujours d’après l’informateur de l’UEFA, le dirigeant serbe en question devait récupérer ses gains à Paris après le match, avant de rentrer à Belgrade. Mais, avertis trop tard de cette information, les enquêteurs n’ont pas pu se rendre au rendez-vous et les dirigeants et joueurs de l’Etoile rouge ont pu rentrer à Belgrade. Les dirigeants des deux clubs ont déclaré n’avoir eu aucune information sur le trucage de cette rencontre.

«Scandalisé et dégoûté, l’Etoile rouge a rejeté dans un communiqué les soupçons concernant le match PSG-Etoile Rouge et l’implication de quiconque au sein du club dans des agissements contraires à l’honneur. L’Etoile rouge s’attend à ce que la vérité soit établie dans les plus brefs délais et à être blanchie de tout soupçon quant à un lien d’un des membres du club avec ces actes», selon le texte.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Liberation.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon