Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un week-end de tempête en Europe

logo de Sofoot Sofoot 11/02/2019 Par Jérémie Baron

Sergio Agüero est un monstre, QPR est une équipe qui pue la déprime, Sergi Darder est une formidable raison d'aimer le football et le Real est increvable : tout ça, on le savait déjà. Mais ça ne nous a évidemment pas empêchés de prendre notre pied. 

Youssef En-Nesyri est en feu © Fournis par Newsweb Youssef En-Nesyri est en feu

L'équipe du week-end : Real Madrid

C'est déjà le printemps dans la Casa Blanca. Les dernières semaines l'ont prouvé : les Merengues ne perdent plus et ils font de nouveau peur de l'autre côté des Pyrénées. Et après avoir accroché le Barça au Camp Nou en Copa del Rey, les hommes de Santiago Solari ont régné sur le Wanda Metropolitano et chipé la place de dauphin au rival colchonero grâce à un ciseau de Casemiro (16e), un peno de Sergio Ramos (42e) et une frappe sans bavure de Gareth Bale (74e pour sa 100e réalisation avec le Real) contre un pion de Grizou (25e). Revoilà le Real qui retrouve son chez lui : les sommets.


Le joueur du week-end : Youssef En-Nesyri

L'avant-centre international marocain de 21 ans, arrivé en Liga à l'été 2015 et devenu la recrue la plus chère de l'histoire de Leganés il y a six mois (plus de 5 millions), n'avait jamais inscrit plus de deux buts dans un match espagnol. Dimanche à Butarque, l'ancien de Málaga a fait du Betis sa chose (3-0) en s'occupant de faire bouger le tableau d'affichage à trois reprises, avec un dernier but sur un service de l'unique Martin Braithwaite : chirurgical. Préparez les chéquiers.

Les losers du week-end : Queens Park Rangers

Prendre un but, puis deux, puis trois, puis quatre, le tout sur sa pelouse et en moins d'une mi-temps. Réduire le score d'un, puis deux, puis trois pions à la 80e minute. Obtenir un penalty dans le temps additionnel. Le manquer. Samedi face à Birmingham en Championship, Queens Park Rangers a réalisé un chef-d’œuvre à sa manière. Le coupable de la 93e minute, un certain Nahki Wells, a dû passer une chouette nuit.

La stat du week-end : 160

Il n'y en a que pour lui en ce moment, mais comment pourrait-il en être autrement ? Lors de la rouste historique infligée à Chelsea (6-0) qui a d'ailleurs fait dire à Jamie Carragher que Maurizio Sarri avait « transformé Chelsea en Arsenal », le Kun Agüero a planté son deuxième triplé en une semaine après sa démonstration contre Arsenal, son onzième dans le championnat anglais. Et ce n'est pas tout : avec 160 réalisations, le 9 de poche devient le meilleur buteur des Citizens en Premier League. Ça commence à faire beaucoup.

Le carton du week-end : Benfica

Les Águias ne sont que dauphins de Porto en Liga NOS, mais ça ne les empêche pas de marquer leur territoire comme il faut. Hier à l'Estádio da Luz, le pauvre CD Nacional a pris la rage lisboète en pleine face, repartant accompagné d'une valise à deux chiffres (10-0). Avec neuf buteurs différents : l'effort est à souligner.

Vous avez raté... Dortmund-Hoffenheim (et vous n'auriez pas dû)

Le BvB a beau faire la course en tête depuis un bout de temps, la menace Bayern reste présente. Surtout quand on enchaîne les matchs nuls. Lors de la réception d'Hoffenheim, tout roulait parfaitement pour les Schwarz-Gelben avec des banderilles plantées par Sancho (32e), Götze (43e) et Guerreiro (66e). Mais les locaux se sont totalement liquéfiés dans le dernier quart d'heure et la troupe de Julian Nagelsmann est revenue en trombe sur ses hôtes grâce à Kadeřábek (83e) et un doublé express de l'entrant Ishak Belfodil (75e, 87e). Devant la Buli, réfléchissez à deux fois avant d'éteindre votre téléviseur faute de suspense : le frisson n'est jamais loin.

Le but du week-end : Sergi Darder

Son Espanyol s'embourbait à domicile face au Rayo, alors l'ex-Lyonnais a sorti son plus beau coup de patte à la 95e minute pour faire exploser le Cornellà-El Prat. Oui Sergi, là, tu as le droit de faire tomber le haut.

Et sinon...

Avant Paris, Paul Pogba et Toto Martial ont assuré le service à Craven Cottage (0-3) : un doublé pour le premier qui réalise déjà sa meilleure saison en matière de buts, le classique un caviar-un pion pour le second.

Alors que Cardiff City continue d'honorer magnifiquement la mémoire d'Emiliano Sala avec un deuxième succès de rang cette fois au St Mary's Stadium (1-2), Southampton a dû faire un peu de ménage dans ses tribunes. À raison.

Salomon Kalou a encore du ballon.

Leverkusen a écrasé le Mayence de Jean-Philippe Mateta (1-5) avec notamment un doublé de Julian Brandt.

Wout Weghorst-Renato Steffen, c'est un maximum d'amour.

Coéquipiers depuis plusieurs mois maintenant, Cristiano et Sami Khedira se trouvent désormais les yeux fermés, comme ils l'ont montré à Sassuolo (0-3).

Face à Cagliari (3-0), Lucas Paquetá a inscrit son premier but avec le Milan. Krzysztof Piątek a aussi planté, mais ça, c'est la routine.

Du côté du Bosphore, Trabzonspor a subi la loi de Younès Belhanda. Mais pas de Kóstas Mítroglou.

AUSSI SUR MSN: Bundesliga : 21e j. - Le retourné de Lewandowski qui devient une passe décisive

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Sofoot.com

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon