Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Wimbledon: les chiffres clés avant les chocs des demies

logo de RMC Sport RMC Sport il y a 2 jours Eric Salliot à Wimbledon

Même concurrencés par la deuxième demi-finale de la Coupe du monde, entre l’Angleterre et la Croatie (2-1), les quarts de finale de Wimbledon mercredi ont tenu toutes leurs promesses. Ce vendredi, les demi-finales opposeront John Isner à Kevin Anderson - à partir de 14h - puis Novak Djokovic à Rafael Nadal. C’est la première fois dans l’ère Open que le dernier carré d’un tournoi du Grand Chelem est exclusivement composé de trentenaires. Quelques chiffres pour comprendre les clés de ces deux rencontres

Rafael Nadal © AFP Rafael Nadal

0

Le nombre de défaites de Rafael Nadal en demi-finale à Wimbledon. L’Espagnol a remporté ses cinq matches qui mènent à la finale du dimanche. Ses quatre victimes: Marcos Baghdatis (2006), Novak Djokovic (2007), Rainer Schuttler (2008) et Andy Murray, à deux reprises (2010 et 2011).

5

En dominant Milos Raonic, John Isner s’est qualifié, à 33 ans, pour sa première demi-finale en Grand Chelem. L’accès au dernier carré des Majeurs s’ouvre depuis un an puisque c’est la cinquième levée qu’un nouveau venu s’immisce parmi les grands. Pour rappel:

Wimbledon 2017: Sam Querrey

US Open 2017: Kevin Anderson et Pablo Carreno Busta

Australian Open 2018: Hyeon Chung et Kyle Edmund

Roland Garros 2018: Marco Cecchinato.

Il serait temps qu’un Français attrape ce train de la gloire.

13

Comme le nombre de tie-breaks que Kevin Anderson et John Isner ont disputé lors de leurs onze confrontations. Il y a même eu deux rencontres à trois jeux décisifs, en 2012 à Shanghai et en 2013, à Atlanta. Tout sauf si un hasard si les deux prétendants à la finale occupent les deux premières places au classement des tie-breaks remportés en 2018. Néanmoins, l’Américain possède un pourcentage de réussite plus faible (23-19) que le Sud-Africain (20-11).

52

Le choc entre Rafael Nadal et Novak Djokovic constitue le plus grand classique du tennis masculin. Les deux rivaux vont se mesurer pour la 52e fois de leur carrière. Le Serbe mène la série 26-25. L’affrontement s’annonce serré d’autant qu’ils ne se sont plus joués sur gazon depuis la finale de Wimbledon 2011. Lors de ce match, Djokovic avait pris le meilleur en quatre sets (6-4, 6-1, 1-6, 6-3). Depuis cet échec, l’Espagnol n’a plus atteint le « last Sunday » au All England Club. Et vu le niveau de jeu atteint mercredi lors d’un cinquième set monumental face à Juan Martin Del Potro, il va être dur à secouer.

161

On a de la peine à croire qu’avec son service monumental John Isner n’ait jamais pu atteindre les quarts de finale sur le gazon londonien avant cette édition. Mais sur son cv londonien, il y a quelques douloureuses défaites au cinquième set (19-17 en 2016 face à Jo-Wilfried Tsonga ; 12-10 face à Marin Cilic en 2010). Cette année, le géant américain a traversé le tournoi comme dans un rêve : il n’a toujours pas cédé sa mise en jeu - 95 jeux consécutifs - et a frappé 161 aces. Il a été "flashé" à 231 km/h. Il peut voir venir la menace Anderson avec sérénité. D’autant que le Sud-Africain peut être vidé émotionnellement après son exploit face à Roger Federer.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon