Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Fabregas à Monaco, une bonne pioche ?

logo de Sport24 Sport24 il y a 6 jours Vincent Duchesne

Cesc Fabregas à l’AS Monaco, c’est fait ! Attendu sur le Rocher dimanche dernier pour finaliser son transfert, le milieu de terrain espagnol de 31 ans a finalement passé sa visite médicale ce vendredi et régler les derniers détails administratifs avant de signer un contrat de trois ans et demi. Chelsea a accepté de le libérer en échange de différents bonus liés à ses performances.

sport24: Cesc Fabregas, tout sourire aux cotés du vice-président de l'AS Monaco © AS Monaco Cesc Fabregas, tout sourire aux cotés du vice-président de l'AS Monaco

Un CV qui pèse lourd

Un renfort de poids au milieu de terrain pour Monaco après les arrivées en défense de Naldo, en provenance de Schalke 04, et Fodé Ballo-Touré, acheté à Lille. En quête de «leaders» au sein d’une équipe trop jeune où les cadres ont été défaillants durant la première partie de saison, Thierry Henry récupère ainsi une star internationale. Un joueur qui a longtemps été une référence à son poste. Un gaillard à l’expérience colossale. Son CV parle pour lui : champion du monde avec la Roja en 2010, double vainqueur de l’Euro (2008, 2012), champion d’Angleterre avec Chelsea (2015, 2017), champion d’Espagne avec le FC Barcelone (2013)… «C’est évidemment un très bon renfort technique pour l’équipe mais nous sommes convaincus que son expérience du plus haut niveau apportera beaucoup à nos joueurs sur et en dehors du terrain», s’est félicité Vadim Vasilyev, le vice-président monégasque.

Le futur relais de Thierry Henry

Fabregas, outre le fait d’être un joli coup en termes d’image pour la Ligue 1, sera à coup sûr, très rapidement l’un des principaux relais de Henry dans le vestiaire et sur le rectangle vert. Son homme de confiance. Depuis qu’ils se sont croisés à Arsenal, de 2003 à 2007, les deux hommes sont en effet restés très proches. «Je parle à Cesc tous les 2-3 jours», a même révélé l’entraîneur monégasque il y a peu lorsque les rumeurs s’intensifiaient. «C’est une recrue extraordinaire, s’est ainsi enflammé Christophe Dugarry au micro de RMC. C’est un vrai joueur de football qui est capable à lui tout seul de donner un rythme à un match, de gérer le milieu de terrain. A 31 ans, il est en pleine possession de ses moyens, il connaît parfaitement son corps, ce qu’il sait faire ou ne pas faire.»

Un tableau idyllique. Le champion du monde 98 omet toutefois de préciser que Fabregas a très peu joué ces derniers mois. Barré par N’Golo Kanté ou encore Jorginho, l’ancien capitaine des Gunners n’entrait plus dans les plans de Maurizio Sarri, arrivé l’été dernier à Chelsea. Avec au final seulement six apparitions en Premier League et une seule titularisation. De quoi s’interroger sur le réel niveau de l’Espagnol aujourd’hui. Et faire surgir l’idée d’un certain déclin. «Il ne joue plus, il semblerait qu’il soit pas mal "frit" et qu’on ait plutôt le cousin de Fabregas à Monaco que le vrai Fabregas champion du monde, joueur de Barcelone, de Chelsea», a lâché Frank Leboeuf, consultant sur RMC.

«Il a vraiment été un immense joueur. Est-ce que ça suffira pour aider Thierry Henry dans sa quête du maintien ? Je ne suis même pas sûr, a ajouté l’ancien défenseur des Blues. J’ai eu des échos comme quoi… ce n’est plus trop ça. Cela me fait un peu peur. Sincèrement, j’espère qu’il va apporter cette expérience et sa qualité. S’il nous fait une Moutinho bis, cela ne va pas aider les jeunes à s’en sortir.» La réponse pourrait intervenir très vite. Ses premiers pas dans le championnat de France sont attendus dès dimanche à Marseille.

AUSSI SUR MSN: Transferts - Cesc Fabregas, le parcours d'un champion

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports24.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon