Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Kalifa Coulibaly, l'ombre d'un buteur

logo de Sport24 Sport24 11/02/2019

Promu buteur du FC Nantes après le départ tragique d’Emiliano Sala, Kalifa Coulibaly se montre adroit décisif ces derniers temps. Son rôle peut être déterminant dans cette période si délicate pour le club nantais. A confirmer face à Caen, ce mercredi.

sport24 © Panoramic sport24

Il ne passe jamais inaperçu. Du haut de ces 1,97m, Kalifa Coulibaly, numéro 7 du FC Nantes (14 ), s’affirme comme le nouvel avant-centre du FC Nantes. Une tâche loin d’être évidente au vu du contexte tragique actuel. Mais Kalifa Coulibaly répond présent. Au cours des quatre derniers matchs, l’international malien (13 sélections, 1 but) s’est montré décisif à chacun d’entre eux. Buteur à deux reprises en Coupe, il s’est mué en passeur décisif face à Saint-Etienne (1-1) et en buteur face à Nîmes, dimanche dernier (défaite 2-4). Le grand attaquant a fait parler sa vitesse face à Saint-Etienne et a su valoriser son jeu de tête face à Nîmes. C’est ce qui est attendu de lui aussi face à Caen (17 ), ce mercredi (20 h 45), en match en retard de la 23 journée.

Recruté pour environ 4M€

Arrivé de la Gantoise (Belgique) pour cinq années en août 2017, Claudio Ranieri, alors entraîneur des Canaris, ne tarissait pas d’éloges à son égard. «C’est un très bon joueur, très grand, bon de la tête, qui a de grandes qualités pour être un très bon point de fixation. Kalifa est un bon passeur, et quand il arrive dans la surface, il est très dangereux », estimait-il à son arrivée au quotidien Ouest-France. Et pour cause, l’entraîneur italien l’avait mis dans sa short-list des attaquants qu’il souhaitait.

Mais le longiligne avant-centre recruté pour un montant avoisinant les 4 millions d'euros n’a cessé de décevoir. Touché aux adducteurs, il peine à retrouver son niveau physique et se retrouver à occuper le banc des remplaçants, barré par Emiliano Sala. Le joueur, passé par la réserve du Paris-Saint-Germain, était évoqué pour être aligné en pointe avec Sala dans un 4-4-2. Ce fut le cas seulement à deux reprises (face à Lyonet Strasbourg). Les deux hommes ayant «un profil trop similaire». Résultat, il n’a disputé que huit matchs de Ligue 1 (3 en tant que titulaire), pour seulement un but.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et Emiliano Sala s’est révélé en réalisant les années les plus fastes de sa vie destinée au football. La période tragique que traverse le club nantais dépasse les logiques du ballon rond. Malheureusement, le championnat suit son cours et Coulibaly tente d’évacuer l’émotion sur le terrain. Evoluant désormais en pointe du 4-3-3, concocté par Vahid Halilhodzic, il s’avère être un parfait point de fixation pour Majeed Waris mais également un finisseur. Il semble au niveau auquel le club l’attendait. «J’ai le coffre pour enchaîner les matchs désormais. Je me sens bien physiquement. Je pense que j’ai un coup à jouer même si un nouvel attaquant arrive», confiait-il fin janvier dernier à Ouest-France. Mis en lumière, Kalifa Coulibaly veut « marquer et faire marquer ». Ces derniers temps, il réussit à faire vibrer de bonheur un stade de la Beaujoire qui en a grandement besoin. Et c’est déjà énorme.

AUSSI SUR MSN: Vahid Halilhodzic recadre ses troupes

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports24.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon