En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Émeutes à Baltimore : la garde nationale déployée, l'état d'urgence décrété

Les violences se sont poursuivies toute la nuit à Baltimore. Des bâtiments et des voitures ont été incendiés, des supermarchés pillés et au moins 15 policiers blessés. Les manifestations pacifiques ont dégénéré juste après les funérailles de Freddie Gray, un jeune noir décédé le 19 avril, à l'issue de son interpellation musclée par la police. Des bandes de jeunes, essentiellement des lycéens, ont pris à partie les forces de l'ordre en leur lançant des projectiles. Débordées face à ces émeutes, les autorités ont appelé plus de 5000 hommes en renfort, des policiers de la région mais aussi des soldats de la garde nationale du Maryland. La maire de la ville a annoncé l'instauration d'un couvre-feu dès mardi soir et ce, pour une semaine. L'état d'urgence avait par ailleurs été décrété quelques heures plus tôt dans cette ville de 620 000 habitants située à une soixantaine de km de la capitale fédérale.De son côté, la famille de Freddie Gray a appelé à la justice mais aussi à la fin des violences.Le calme revenait progressivement mardi matin malgré des incidents sporadiques. Les écoles resteront fermées toute la journée. Beaucoup craignent que cette décision n'entraîne de nouveaux débordements, les jeunes désœuvrés risquant de vouloir en découdre avec la police.

Les dernières vidéos

image beaconimage beaconimage beacon