En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.
VIDÉO SUIVANTE
6 000 experts du Sida et pas de président Macron

Crise dans le Golfe : les États-Unis à la manoeuvre ?

Il y a un peu plus d'un mois, le 5 juin dernier, l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, Bahreïn et l’Égypte rompaient leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant l'émirat de soutenir des groupes terroristes et d'être lié à l'Iran. Une décision prise moins de 15 jours après le sommet de Riyad, auquel Donald Trump s'était rendu. Ce dernier porte-t-il une responsabilité dans cette crise ? Son secrétaire d’État, Rex Tillerson peut-il aujourd'hui contribuer à la résoudre ?
image beaconimage beaconimage beacon