Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Crise dans le Golfe : les États-Unis à la manoeuvre ?

Il y a un peu plus d'un mois, le 5 juin dernier, l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, Bahreïn et l’Égypte rompaient leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant l'émirat de soutenir des groupes terroristes et d'être lié à l'Iran. Une décision prise moins de 15 jours après le sommet de Riyad, auquel Donald Trump s'était rendu. Ce dernier porte-t-il une responsabilité dans cette crise ? Son secrétaire d’État, Rex Tillerson peut-il aujourd'hui contribuer à la résoudre ?
image beaconimage beaconimage beacon